Je suis personne séductrice compulsive en permanence et boulimique

Tous les addicts ne se ressemblent pas. Mais ceux qui ont une addiction sévère à l’alimentation ont en commun une personnalité particulière, qui se singularise par la sensation d’être moins bien que les autres, de ne pas pouvoir vivre sa propre vie, de ne pas pouvoir plaire réellement sans avoir à jouer un rôle.

Séduction compulsive : un besoin de plaire constant

Dans un groupe, une jeune femme, séduisante et bien habillée, exprime sa honte de ressentir constamment le besoin de plaire :

« J’ai tellement peur du jugement d’autrui que récemment, je n’ai pas pu me rendre à des cours de danse ni participer à d’autres activités. Je me scrute sans cesse dans le miroir, obsédée par mes moindres défauts, au point de vouloir tout changer chez moi. Mon psychologue de l’époque m’avait conseillé d’attendre la fin de la thérapie avant d’envisager la chirurgie esthétique. »

Elle fait une pause, baissant la tête comme si elle était embarrassée par ce qu’elle allait dire ensuite. Elle continue :

« Et puis, sans le vouloir, je provoque les hommes. Je suis naturellement très séductrice avec mes amis masculins. Même face à un homme qui ne m’attire pas spécialement, je fais le nécessaire pour l’exciter, bien que je sache que je n’irai pas plus loin. Résultat, je me retrouve avec un tas d’importuns à gérer.

Une amie, ayant elle-même du mal à séduire, m’a suggéré de prendre du poids, en me disant : ‘tu verras, avec 20 kg de plus, tu n’auras plus ce problème’.

Je me fais draguer, je drague en retour, et ça fonctionne. Mais au final, cela me pèse, car je me retrouve à répondre à des messages qui ne m’intéressent pas et à recevoir des propositions auxquelles je ne sais pas dire non pour éviter de blesser. »

Je me retiens avec les hommes en couple avec une amie. Mais parfois, je sens que je transmets quelque chose involontairement…

Et lorsque un homme me plaît réellement… Deux amies ont tenté de me présenter des hommes instruits et attirants, dans l’espoir que je trouve quelqu’un avec qui construire quelque chose de sérieux. Mais l’idée même me terrifie, et je panique. »

D’où lui vient ce besoin presque maladif de séduire, se demande-t-elle.

Le séducteur compulsif est-il en manque d’amour-propre ?

Plusieurs autres participants du groupe se reconnaissent dans cette description. Quelqu’un finit par proposer une explication convaincante : « C’est parce qu’on ne s’aime pas soi-même qu’on recherche le désir de l’autre. Cela apporte un peu de réparation. »

Séducteur ou séductrice compulsive, ce comportement trouve sa source dans un manque de confiance en soi.

Le manque de confiance en soi peut mener à une variété de comportements inappropriés.

« Moi, » ajoute une autre jeune femme du groupe, « je panique complètement quand un homme me plaît. Je suis sortie en boîte pour Halloween avec quelques amis, bien décidée cette fois à me laisser aller au jeu de la séduction, que j’avais négligé depuis trop longtemps. À un moment, je me suis retrouvée à danser avec un garçon qui me plaisait beaucoup. Une fille a commencé à danser derrière moi, mais cela n’a pas dérangé le garçon, qui respirait mes cheveux avec une sensualité enivrante. Cependant, je sentais que je n’étais pas tout à fait présente. Incertaine, craignant de déplaire, et alors qu’il continuait à respirer mes cheveux et à les caresser langoureusement, gênée de me sentir décalée, j’ai tenté d’en rire en disant : ‘C’est drôle, je me sens comme une tranche de jambon’.

Le garçon s’est éloigné en riant. Je ne l’ai pas revu depuis. C’est dommage, il me plaisait vraiment ! Pourquoi dois-je intellectualiser ou jouer les comiques quand je suis troublée ? »

Le narcissique séducteur compulsif et l’impossibilité d’une relation authentique

Les personnes souffrant de fragilité narcissique et doutant constamment d’elles-mêmes ne parviennent pas à entretenir une relation authentique. Elles tendent à jouer constamment un rôle afin de masquer leur vide intérieur.

Dans leur cas, en tant que psychologue, je ne vois qu’une solution : entreprendre un travail visant à construire son véritable soi pour parvenir à une relation authentique avec autrui.

Quelles sont les causes et les spécificités de la séduction compulsive ?

Lorsque le regard des autres et la séduction deviennent une raison de vivre, le séducteur peut souffrir de séduction compulsive. Ce trouble mental se caractérise par :

  • Un manque de confiance et d’estime de soi ;
  • Un besoin permanent de reconnaissance ;
  • Une tendance à séduire toutes les personnes rencontrées, même celles jugées peu intéressantes ;
  • Le besoin d’être rassuré et valorisé quant à son apparence ;
  • Une souffrance psychologique et un mal-être profond.

La personne séductrice compulsive devient esclave de ses pulsions et cherche constamment à séduire pour apaiser son anxiété et ses angoisses. Pour certains, cela devient une addiction aussi puissante que celle liée à la boulimie, aux substances, pouvant entraîner des problèmes de dépendance.

Laisser un commentaire