SITE D'INFORMATIONS POUR LA COMPRÉHENSION ET LE TRAITEMENT DE L'ADDICTION ALIMENTAIRE: BOULIMIE, ANOREXIE, HYPERHAGIE ETC.

↓ L'ARTICLE DE MAI 2018 ↓

  • Accueil

La boulimie n’est pas une névrose

4.2857142857143 1 1 1 1 1 (7 Votes)

2018 mai editoDans mon article précédent, (Pourquoi la boulimie m’est-elle tombée dessus ?) je faisais la distinction entre les gens qui sont mal dans leur peau et ceux qui ne sont PAS dans leur peau.

Généralement ce sont ceux qui sont mal dans leur peau que l’on rencontre le plus souvent en psychothérapie ou en psychanalyse. La théorie freudienne selon laquelle nous sommes tous plus ou moins névrosés sert encore de référence. La majorité des psys constate qu’en effet leurs patients souffrent de conflits avec eux-mêmes parce qu’ils ne s’autorisent pas à vivre librement leurs diverses pulsions, préférant développer d’étranges symptômes comportementaux, somatiques, relationnels, plutôt que de prendre le risque, en les exprimant, d’une souffrance ou d’un quelconque châtiment inconnu bien plus grands, dont ils pressentent qu’ils pourraient leur être fatal. Tout cela est inconscient et infiniment complexe, mêlant la symbolique, l’imaginaire, les émotions et la pensée. Voilà pour la théorie concernant la problématique des gens qui sont mal dans leur peau.

Quant à la pratique, quelque soit la méthode utilisée par le psy, elle consiste à désenchevêtrer les croyances des affects. La personne pourra ainsi choisir librement entre ce qui lui appartient en propre et tous les interdits qu’elle s’est imposée depuis la petite enfance. Cela lui permettra de s’ajuster enfin à son environnement en évitant la culpabilité.

Mais si la psychanalyse ou psychothérapie, dans leur diversité, s’en sortent plutôt bien avec les gens qui sont plus ou moins mal dans leur peau, à part quelques psys hors norme (parmi lesquels Ferenczi, Winnicott, Ronald Laing, Milton Erickson pour les plus connus), elles reconnaissent n’avoir pas encore trouvé le moyen d’accompagner ceux qui ne sont PAS dans leur peau. Parmi eux je pense aux personnes psychotiques qui vivent dans leur monde et surtout qui ne parviennent pas à se connecter avec les autres mais aussi aux personnes borderline — qu’en tant que spécialiste de l’addiction alimentaire je connais bien.

Message d'accueil aux boulimiques anorexiques

Pourquoi ce site ?

Parce que ce site peut vous être très utile pour vous aider à comprendre que l'origine de votre problème n’est pas la boulimie mais ce qui vous rend boulimique.

Vous ne lirez donc pas ici les sempiternels conseils censés vous aider à contrôler et diminuer la fréquence et l'importance de vos crises (ou grignotages). Par contre, vous trouverez des informations issues des dernières recherches neurophysiologiques et psychologiques qui se sont penchées sur le phénomène mental de l’addiction.

LIRE LA SUITE

Quelques pistes pour l'entourage

Vous avez dans votre entourage une personne qui est (ou que vous pensez être) boulimique anorexique ?

Votre courage mérite d'être reconnu et souligné car la vie avec elle peut être terriblement difficile. Notre souhait est que ce site vous aide. L’entourage est souvent en souffrance, ne comprend pas, ne sait pas quoi faire. D’un autre côté le monde médical a souvent une approche comportementale (qui peut aider dans les moments de crise aigüe) mais qui ne résoud parfois pas le problème à long terme. Nous vous proposons ici des pistes de réflexion.

LIRE LA SUITE