SITE D'INFORMATIONS POUR LA COMPRÉHENSION ET LE TRAITEMENT DE L'ADDICTION ALIMENTAIRE: BOULIMIE, ANOREXIE, HYPERHAGIE ETC.

Catherine Hervais, interview

1 1 1 1 1 (33 Votes)

Extrait d'un interview¹ de Bernard Pivot dans "Bouillon de culture"

Interview de Catherine Hervais par Bernard Pivot dans Bouillon de culture

Cet interview a eu lieu lors de la parution de la première édition de son ouvrage : « Les toxicos de la bouffe »². Il fallait, expliquait-elle que les personnes boulimiques comprennent que leur besoin de manger trop et tout le temps est lié à leur peur de la vie, l’ennui, leur peur des autres, leur difficulté à être (surtout dans l’intimité quand les émotions sont en jeu.

Et qu’elles ne peuvent s’en sortir qu’en faisant l’acquisition d’une véritable « maturité affective » qui leur permettrait de ne pas fusionner avec l’autre ni le fuir et devenir enfin elles-mêmes.

Où en est-on aujourd’hui quant à la compréhension et au traitement des personnes qui ont une addiction alimentaire ? Presque au même point qu’il y a onze ans. La prise en charge est encore quasi exclusivement médicale et le but recherché reste de vouloir faire disparaître rapidement les crises. Or si la médecine a sa place pour soigner les conséquences de la boulimie, l’addiction quant à elle reste l’affaire des psychanalystes et psychothérapeutes confirmés, exercés à la communication authentique, transparente, d’égal à égal pour apprendre à devenir soi, dans une relation affective à l’autre flexible et fluide.

¹ Interview de Catherine Hervais du 23 mars 1991 illustrant notre article de novembre 2013 intitulé "Boulimie.fr, pour quoi faire?"
² Présentation par l'auteure de son livre "Les toxicos de la bouffe"

Partagez l'article sur:

FacebookGoogle Bookmarks

Jean-Pierre Bernadaux, webmestre.

Imprimer

Boulimie : problème d'estime de soi ?

boulimie

 

Une personnalité particulière

La boulimie est un symptôme envahissant, mais c’est aussi le réflexe de survie d’une personne qui n’est pas dans sa peau (contrairement à la majorité des gens qui sont plus ou moins bien dans leur peau). Une approche thérapeutique particulière s’impose.

Pour vous abonner à notre newsletter


LIRE LA SUITE   

L’efficacité d'un groupe de parole (aujourd'hui à distance)

new 0

 

C'est son tout premier groupe de parole en visio-conférence

Le confinement n’a pas eu que des inconvénients: les groupes à distance font souvent l'adhésion des nouvelles... comme des anciens. même s'ils ne sont plus boulimiques. Les participants viennent de pays différents et s’immergent immédiatement dans un langage commun.

 

 

VOIR LES TEMOIGNAGES