SITE D'INFORMATIONS POUR LA COMPRÉHENSION ET LE TRAITEMENT DE L'ADDICTION ALIMENTAIRE: BOULIMIE, ANOREXIE, HYPERHAGIE ETC.
1 1 1 1 1 (4 Votes)

Je ne suis plus obsédée par la nourriture

On ne peut vraiment bien parler de la boulimie que lorsqu’on en est sorti, parce que l’on ose enfin en parler sans honte mais aussi parce qu’on se rend mieux compte après coup des difficultés mentales dans lesquelles on était enfermé.

 

Aude:
Ça fait un an et demi que je ne suis plus boulimique.
Michelle
Michelle est devenue tolérante même avec sa mère.
Aïcha:
Aïcha était boulimique vomisseuse pendant 6-7 ans et ça s’est arrêté complètement à la suite d’un travail sur elle.
Emilie:
Ça fait trois ans que je ne suis plus boulimique.
Marie-Annick:
Si je fais mes comptes, la thérapie m'a fait faire des économies.
Pat:
Je n'ai plus de boulimies.
Flavie:
Ça fait un an que je n'ai plus de crises du tout.

 

Partagez l'article sur:

FacebookGoogle Bookmarks

 

la nourriture a perdu son importance au fur et à mesure qu’elle a eu d’autres priorités, communiquer sans fard et dans le respect des autres

Jean-Pierre Bernadaux, webmestre.

Imprimer

Boulimie : problème d'estime de soi ?

boulimie

 

Une personnalité particulière

La boulimie est un symptôme envahissant, mais c’est aussi le réflexe de survie d’une personne qui n’est pas dans sa peau (contrairement à la majorité des gens qui sont plus ou moins bien dans leur peau). Une approche thérapeutique particulière s’impose.

Pour vous abonner à notre newsletter


LIRE LA SUITE   

L’efficacité d'un groupe de parole (aujourd'hui à distance)

new 0

 

C'est son tout premier groupe de parole en visio-conférence

Le confinement n’a pas eu que des inconvénients: les groupes à distance font souvent l'adhésion des nouvelles... comme des anciens. même s'ils ne sont plus boulimiques. Les participants viennent de pays différents et s’immergent immédiatement dans un langage commun.

 

 

VOIR LES TEMOIGNAGES