SITE D'INFORMATIONS POUR LA COMPRÉHENSION ET LE TRAITEMENT DE L'ADDICTION ALIMENTAIRE: BOULIMIE, ANOREXIE, HYPERHAGIE ETC.
boulimie.fr
A paraître

Ce site porte un regard essentiellement psychologique et psychanalytique sur l'origine de la boulimie

Selon les travaux de
la psychologue Catherine Hervais
https://hervais.com : contact

A paraître


Ce site porte un regard essentiellement psychologique et psychanalytique sur l'origine de la boulimie.

  • Boulimie
  • Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie

La thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie se fait souvent en approche multidisciplinaire dans la mesure où on lui associe à la fois la médecine et la psychologie. Mais, si la médecine s'avère nécessaire pour poser un premier diagnostic, au cas où la boulimie anorexie hyperphagie peut avoir une origine physiologique, Il est prouvé que, dans la plupart des cas, la cause profonde de cette addiction est un trouble de l'identité. Si tel est le cas, la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie doit être essentiellement une approche psychologique centrée sur le trouble de l’identité, et de préférence en groupe. Car c’est en sortant de soi pour aller vers les autres qu’on finit par se sentir exister enfin dans sa vie, et non plus à côté.

 

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie

 

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie 

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie : qu’est-ce que la boulimie hyperphagie ? L’anorexie ? La boulimie ?

 

On peut faire des crises de boulimie ou d’hyperphagie, ou une période d'anorexie, à l'occasion d'un événement de la vie très difficile à traverser. Avant de chercher une psychothérapie pour la boulimie anorexie hyperphagie, un diagnostic médical est nécessaire pour vérifier si la cause n'est pas essentiellement organique. Si on ne trouve pas, dans les examens médicaux, une cause physiologique, une psychothérapie sera indispensable pour dépasser la phase émotionnellement trop agitée que la personne ne parvient pas à gérer autrement que par un trouble du comportement alimentaire. Lorsque c'est le cas, lorsque la personne fait un épisode boulimique anorexique ou hyperphagique, toute approche psychologique traditionnelle pourra convenir. Il suffira d'accompagner la personne dans son passage difficile, l’écouter, lui permettre de déplier les émotions dans lesquelles elle se sent emprisonnée, pour que tout rentre dans l'ordre. Un même symptôme n'a pas toujours la même signification selon telle ou telle personne, ou plus exactement selon telle ou telle structure de personnalité.

Du point de vue comportemental être boulimique consiste à se jeter sur la nourriture sans avoir faim et sans fin. Jusqu'à présent on la différenciait de l’hyperphagie par le comportement. On disait que la boulimie c'était se jeter par crise sur d'énormes quantités de nourriture, que l’hyperphagie c'était manger beaucoup trop mais par petites quantités dans la journée, et que l'anorexie, c'était au contraire refuser de s'alimenter, maigrir le plus possible par goût de la minceur mais aussi du contrôle de l'alimentation.

Si on porte un regard comportemental sur la boulimie anorexie hyperphagie la thérapie ne peut être que comportementale. On supposait que c'était par mauvaise habitude que les personnes se fourvoyaient dans des comportements alimentaires destructeurs. En sorte que la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie consistait essentiellement à prescrire une alimentation saine et régulière, parfois en hospitalisation, pendant une période suffisamment longue pour que « les mauvaises habitudes se perdent ». Mais cette réponse thérapeutique a-t-elle encore du sens si le TCA n'est pas du à de mauvaises habitudes mais à un sentiment intérieur d’insécurité que seuls la nourriture ou le manque de nourriture parviennent à calmer ?

 

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie 

Hyperphagie boulimique, boulimie vomitive ou anorexie : la psychothérapie est une affaire de psychologie même si la médecine est parfois nécessaire. 

 

Souvent, les personnes qui ont un trouble du comportement alimentaire se demandent quelle thérapie choisir pour boulimie anorexie hyperphagie. L'approche est-elle la même pour la boulimie, l'anorexie, l’hyperphagie ? Actuellement, on a tendance à associer ces trois troubles dans un même registre. Mais si ces trois addictions on des points communs du point de vue comportemental et cognitif, ont elles les mêmes causes pour autant ? Relèvent-elles des même processus psychologiques ? Il n’est pas inutile de se poser la question parce que la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie ne saurait être la même selon que les TCA apparaissent chez une personne qui se sent dans sa vie ou chez une personne qui ne se sent pas dans sa vie. Il conviendra d’adapter la psychothérapie à son registre de maturité émotionnelle. Si la boulimie, l’ hyperphagie ou l'anorexie ne sont que de passage, le TCA n'a pas le même sens que si ces troubles alimentaires occupent le centre de la vie des personnes pendant plusieurs années.

La médecine reste malgré tout nécessaire, déjà avant même de chercher une psychothérapie, pour poser un diagnostic. En effet s'il s'avère que la cause des troubles du comportement alimentaire est physiologique, une approche médicale devient prioritaire. L'approche psychologique vient en second lieu pour soutenir la personne dans son vécu perturbant des conséquences du trouble alimentaire sur son image d'elle-même et sur ses relations sociales. L’approche médicale peut également s'avérer utile même lorsque la cause est essentiellement psychologique, pour aider la personne à trouver les bons compléments alimentaires, sous forme de médicaments, qui vont lui permettre de ne pas détériorer son corps. Un supplément en potassium, en calcium, en vitamines, peut s'avérer parfois indispensable. Mais la médecine reste la médecine et la psychologie reste la psychologie. Il peut être très utile, si l’on veut réussir sa thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie, de bien compartimenter les deux approches et de ne pas les confondre, même si elles s'avèrent être très souvent complémentaires.

 

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie 

Boulimie, anorexie, hyperphagie : même psychothérapie  ?

 

La thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie peut parfois être la même approche psychologique, mais pas toujours.

Par exemple lorsqu'il s'agit d'une personne anorexique pure et dure, celle-ci ne peut pas être traitée de la même façon que lorsqu'il s'agit d'une personne boulimique très maigre qui se fait vomir, et qui, de l'extérieur, ressemble à une personne anorexique pure et dure. Généralement les pesonnes anorexiques ne souhaitent pas entreprendre une thérapie. Elles n'éprouvent pas de besoin d'aide. Ce sont plutôt leurs proches qui sont en demande. Dès lors, bien que la cause soit psychologique, la psychothérapie devra obligatoirement être familiale puisque ces personnes ne sont pas demandeuses. En revanche, celle qui ressemble à une personne anorexique mais qui est boulimique, et se trouve très amaigrie parce qu’elle se fait beaucoup vomir pourra bénéficier d'une thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie centrée sur le trouble de l'identité parce qu'elle est en demande de se faire aider. En principe la personne anorexique pure et dure ne demande pas d'aide et ne souhaite rien changer à ses habitudes, auquel cas la psychothérapie ne pourra être que familiale. Une psychothérapie, qu’il s’agisse d'une thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie, ou de toute autre psychothérapie, ne peut se faire que lorsqu’une personne est en demande d’en faire une.

En ce qui concerne l’hyperphagie, là encore, le traitement psychothérapeutique dépendra de la cause. Si l’hyperphagie est momentanée, liée à une période de vie très difficile, la personne n’a pas un fonctionnement émotionnel bipolaire. En somme si sa structure mentale est relativement équilibrée, elle pourra bénéficier d'une psychothérapie traditionnelle. En revanche, lorsque l’hyperphagie est boulimique, c'est à dire si le discours de la personne est un discours dévalorisant, très agressif vis-à-vis des autres ou au contraire trop soumis, la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie devra être strictement psychologique, centrée sur le problème d'identité et de préférence en groupe, comme pour les boulimiques vomitives ou non vomitives.

Dans le cas de la boulimie, qu'elle soit vomitive ou non vomitive, il s'agit à la base toujours d'un problème d'identité. Dans ce cas, la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie doit être essentiellement et prioritairement psychologique, centrée sur le problème d'identité. On peut reconnaître le problème au discours de la personne. Elle se dévalorise, même quand elle réussit sa vie sociale. Elle se compare aux autres, qui sont toujours beaucoup mieux qu’elle. Elle ne se sent pas dans sa vie. Elle fait beaucoup d'efforts pour plaire, parce qu'elle pense que si elle ne les faisait pas elle resterait seule, avec un vide intérieur ingérable, parce qu’elle éprouve très peu de motivations, en dehors de celle de manger et de dormir pour fuir son angoisse existentielle. Par conséquent, qu'il s'agisse de boulimie vomitive ou non vomitive, ou bien qu'il s'agisse d’hyperphagie boulimique, la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie aura tout à fait intérêt à se faire en groupe, parce que dans le groupe, face aux autres, on exprime ce qui nous plaît, ce qui nous déplaît, on découvre petit à petit sa véritable identité. L'intérêt du groupe est aussi qu'on apprend à affirmer son identité et à trouver la bonne distance avec les autres, une distance qui permet d'acquérir un jour l'estime de soi.

 

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie  

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie : le groupe de parole une solution ?

 

La thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie, lorsque la cause est strictement psychologique, est centrée sur le problème d'identité et trouve dans le groupe psychothérapie la solution idéale. Bien sûr il faut que la psychothérapie y soit intensive afin que les personnes prennent conscience de leur tendance à interpréter toujours en négatif ce qui se passe sur le plan relationnel. L'autre est toujours dangereux. On risquerait, si on ne lui plaît pas, de se retrouver tout seul. Les relations affectives sont tellement compliquées que les gens qui souffrent d'un TCA ont tendance à jouer un rôle. Ils font souvent semblant d'aller très bien, tellement bien parfois, que c’en est suspect.

En groupe, la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie permet de découvrir la personne que l'on est au travers de la relation authentique que l'on a avec les autres. Le groupe apporte encore même beaucoup plus que la découverte de ses propres limites. Il apporte aussi la possibilité d’expérimenter la relation à l'autre authentique et sans violence. On s'exerce à ne plus chercher une relation à l'autre fusionnelle. On apprend petit à petit à ne pas se fâcher quand l'autre n'est pas d'accord, ou ne pas chercher à le convaincre absolument lorsque l'on est persuadé d'avoir raison. Une approche intensive en psychologie centrée sur l'identité, sur l'authenticité et la relation à l'autre non violente, permet non seulement de se libérer de ses addictions alimentaires mais également de respecter les limites et les nuances entre soi et l'autre.

 

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie  

Pour la boulimie hyperphagie ?

 

Tout comme pour la boulimie vomitive ou non vomitive, l’hyperphagie boulimique relève des mêmes processus psychologiques, lesquels nécessitent une exploration de son identité véritable et non de celle que l'on veut montrer aux autres et que l'on croit devoir être. De ce fait la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie devrait être centrée là aussi sur le problème d'identité, sur l'affirmation en groupe de son identité, et sur l'exploration d'une relation à l'autre qui ne fonctionne pas sur le mode fusionnel mais sur l'écoute, l'ouverture et l'acceptation des différences.

Quand il s'agit d'une thérapie psychologique pour la boulimie anorexie hyperphagie, c'est à dire qu'on a pas trouvé de causes physiologique, et que les gens sont en demande d'être aidés, la psychothérapie en groupe, ou encore le groupe de parole orienté sur les problèmes d'identité qui sont sous-jacent à l'addiction permet d’acquérir des ressources qu’on peut difficilement trouver en psychothérapie individuelle. Pour découvrir qui on est vraiment, ce qu’on aime, ce qu’on n’aime pas il faut une approche très expérimentale. Face aux gens, quand on est authentique, on découvre cela et même plus encore. On découvre comment être authentiquement soi-même tout en tenant compte de la sensibilité de l’autre. C’est ce qui apprend à se sentir bien parmi les autres et aux autres à pouvoir se sentir bien face à soi.

  

Thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie  

Pour la boulimie anorexie ?

 

En ce qui concerne la boulimie anorexie, la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagie devra également fonctionner sur les mêmes critères : recherche de l'authenticité, prise de conscience de toutes ses pensées limitantes, exploration du relationnel dans un groupe de thérapie dans lequel chacun devra s'appliquer à être lui-même sans s'accrocher aux autres, soit pour les posséder, soit pour les rejeter.

En ce qui concerne la boulimie anorexie, il en va de même que pour la boulimie hyperphagie en matière de traitement psychologique. Même si la personne est très maigre même si elle ressemble à une anorexique, même si il faut pour elle en passer par une phase d'hospitalisation, quand sa vie ne sera plus en danger lorsque c'est le cas la thérapie pour boulimie anorexie hyperphagies sous la forme d’un groupe de parole sont prêts sur le problème d'identité et les difficultés relationnelles quand l'affectif est en jeu permet de ne plus avoir besoin d'une addiction pour vivre. Dans la boulimie, que l'on soit très maigre parce qu'on se fait beaucoup vomir, ou énorme parce qu'on ne se fait pas vomir et qu'on mange tout le temps, le groupe de parole utilisant les outils de la psychothérapie mais également une approche philosophique de la vie quotidienne permet là aussi de ne plus avoir besoin d’une addiction pour vivre. Pourquoi la philosophie de la vie quotidienne ? Parce que lorsqu'on l'applique avec attention et précision dans sa vie relationnelle, elle permet d'être totalement authentique sans être invivable pour les autres. La philosophie de la vie quotidienne apprend à douter de ses certitudes, à douter de ses interprétations, à ne plus juger les gens, quoi qu'il fassent, (c'est à dire à laisser les jugements à la justice), Et ainsi, en toute logique, on s’exerce à ne plus agresser les autres quand on pense qu’ils sont dans l’erreur, ni se fâcher contre eux. On apprend également, même si on le savait déjà, que l'autre ne nous appartient pas, qu'il est libre d'être comme il est et qu'on ne lui appartient pas non plus.

Je ne sais pas qui je suis même quand je suis authentique virgule tu ne sais pas qui tu es même lorsque tu es authentique, si nous ne nous comprenons pas c'est pas grave, ça ne nous empêche pas de nous aimer, ni de nous fréquenter mais, au minimum, de respecter nos différences.

Découvrez nos articles sur la thématique "Hyperphagie et boulimie" :

 

Ci-dessous un ensemble d'articles sur la thématique "Boulimie Anorexie" :