SITE D'INFORMATIONS POUR LA COMPRÉHENSION ET LE TRAITEMENT DE L'ADDICTION ALIMENTAIRE: BOULIMIE, ANOREXIE, HYPERHAGIE ETC.
boulimie.fr
A paraître

Ce site porte un regard essentiellement psychologique et psychanalytique sur l'origine de la boulimie

Selon les travaux de
la psychologue Catherine Hervais
https://hervais.com : contact

A paraître


Ce site porte un regard essentiellement psychologique et psychanalytique sur l'origine de la boulimie.

  • Boulimie
  • Traitement pour la boulimie hyperphagie : comment le choisir ?

 

L’hyperphagie boulimique est une véritable addiction, une addiction sans drogue mais elle n’en n’est pas moins sévère pour autant. Les personnes en souffrent beaucoup mentalement parce qu’elles sont continuellement habitées par l’envie de manger, accompagnée d’un sentiment de honte et d’une mauvaise image de soi.

Traitement de la boulimie hyperphagie 

Traitement de la boulimie hyperphagie : qu'est-ce que la boulimie hyperphagie ?

 

Dans l’hyperphagie boulimique, bien que les crises de soient pas suivies de vomissements, un grand nombre des personnes qui en souffrent ne sont pas nécessairement obèses parce qu’elles font des efforts héroïques pour ne pas prendre trop de poids, sport, jeûnes, laxatifs… Par contre quand elles tombent dans une période de dépression, elles n’ont plus le courage de faire du sport, ni des jeûnes pour éviter la prise de poids. Si la dépression dure longtemps, alors l’obésité s’installe.

Quand on est boulimique, que ce soit sous la forme d’hyperphagie ou d’une boulimie vomitive, on est obsédé par le besoin de manger au point de se sentir absent aux autres, même parfois à ses enfants. Ci-joint deux séquences prises dans le documentaire « Boulimie et Thérapie » (tourné en 1990) qui montrent à quel point ceux qui en sont atteints souffrent non seulement de ce besoin incessant de manger, mais aussi du peu de temps et d’attention qu’ils accordent à leurs proches. Comme vous pouvez l’entendre chez Blanca, dans cette video :

Blanca parlant de son traitement de la boulimie hyperphagie

 Extrait du documentaire "Boulimie et Thérapie"

 

« Un jour un ami de de mon mari qui savait que j'étais boulimique lui a demandé : « Mais et toi qu'est-ce que tu en penses de tout ça… de la boulimie de Blanca ?

». Et il a répondu :

« Moi je n'ai rien à dire. Elle en a assez comme ça. Je vais pas en rajouter.» C'est très difficile de vivre ça, parce que déjà une boulimique souffre beaucoup. Et en plus, savoir qu'on fait souffrir et qu'on passe à côté des autres, c'est terrible ! Les autres ils essayent de vous attraper, et vous, vous leur glissez entre les doigts. Et pourtant vous les aimez. C'est toujours fuir. Fuir les sentiments… Comme si ça pouvait être dangereux. Comme si on voulait se protéger. C'était très très dur de passer à côté de la vie et de passer à côté d'eux, de tous les sentiments, de ne pas exister ».

Javais du mal à me dire moi aussi un jour je vais men sortir 8


 Extrait du documentaire "Boulimie et Thérapie"

Ci-dessus la vidéo d'une jeune femme qui raconte avec tristesse et un peu de honte ce qu'elle n'a jamais osé dire à personne. Lorsque l'envie lui prenait de manger le soir, quand il n'y avait plus rien dans les placards, elle laissait ses enfants en bas âge tous seuls, sautait dans sa voiture pour aller à l'hypermarché qui était assez loin de son habitation. Elle en était bouleversée, mais ne pouvait pas s'empêcher d'aller chercher à manger à tout pris, mettant en danger la sécurité de ses enfants.

 

Thérapie de la boulimie hyperphagie 

La boulimie hyperphagie : un réflexe de survie

 

Il y a dans Boulimie.fr plusieurs articles sur l’hyperphagie boulimique. Vous pouvez les trouver dans la rubrique « recherche » du site.

Pour décrire le mal-être ressenti par ceux qui en souffrent voici une lettre magnifique qu’une jeune femme a écrite pour parler de sa détresse :

Ci-dessous un extrait de "Boulimie et thérapie" ou une jeune femme lit la lettre qu'elle a écrite pour expliquer sa détresse lorsqu'elle souffrait de boulimie hyperphagie.

traitement de la boulimie hyperphagie lit sa lettre

 Extrait du documentaire "Boulimie et Thérapie"

 

La jeune femme lit sa lettre et on voit que l’hyperphagie boulimique a une telle emprise sur elle que, lorsqu’elle n’a plus rien à manger, elle prend sa voiture pour aller au supermarché en pleine nuit, laissant ses enfants tous seuls.

« Pour ma part, à vingt ans, plus rien n'a compté que manger. Quand j'ai commencé à devenir boulimique, je ne me suis pas demandé pourquoi ni comment ça avait pu m'arriver. D'ailleurs ce que je vivais n'avait pas de nom. C'était un réflexe de survie pour continuer à vivre cette vie où tout prenait en même temps un sens et son contraire. Être aimée et ne pas se sentir aimée, vouloir dire non et s'entendre dire oui à la place. Ne pas avoir envie, mais le faire quand même. Marcher et se sentir paralysée. Respirer et s'asphyxier en même temps. Apprendre et oublier dans le même instant. Je me sentais si mal, bonne à rien, si inutile face à ces contradictions perpétuelles, comme si j'étais en permanence à côté de la vie sans pouvoir jamais y prendre ma place. Que faire face à ce vide d'existence. Se remplir, vite et bien, je dirais, engloutir des monceaux de nourriture, tout ce qui me tombait sous la main, qui me donnait instantanément la sensation d'être simplement vivante ».

 

Jusqu’ici on s’attachait à supprimer les crises de boulimie ou d’hyperphagie. A présent, on commence à comprendre que la boulimie est due...

 

Traitement de la boulimie hyperphagie 

Traitement de la boulimie hyperphagie : différentes approches thérapeutiques

 

Jusqu’ici on s’attachait à supprimer les crises de boulimie ou d’hyperphagie. A présent, on commence à comprendre que la boulimie est due à des troubles de la personnalité qui font que la personne ne se sent pas elle-même, spectatrice de sa propre vie, en décalage avec les autres. L’avidité avec la nourriture s’expliquer par l’apaisement immédiat que ça procure. Ce pourrait être l’alcool, la drogue, les benzodiazépine (et ça l’est aussi parfois) mais la plupart des gens se contentent de la nourriture 

Ceux-ci persistent parfois après le départ de la boulimie. 

Cette jeune femme n’est plus boulimique au moment de cette vidéo. Mais elle continue à travailler sur elle-même pour dépasser son trouble de l’image d’elle-même : elle se sentait mauvaise. La plupart des personnes qui ont une addiction alimentaire ont une très mauvaise image d’elles-mêmes. La boulimie peut diminuer et disparaître avec un travail sur l’affirmation de soi en groupe, mais la thérapie doit être continuée tant que l’image négative de soi persiste. L’expérience montre que la boulimie n’est qu’un des symptômes de la personne qui a une addiction sévère. Les autres symptômes sont les troubles de l’identité et les troubles relationnels.

 

Traitement de la boulimie hyperphagie 

Une approche centrée sur le trouble de l'identité s'avère nécessaire

 

Voici deux vidéos qui montrent, pour la première le trouble de l’image de soi et pour la seconde, le sentiment de sécurité enfin acquis.

 

Traitement de la boulimie hyperphagie 

1. Traitement boulimie hyperphagie : elle se sent mauvaise :

 

C’est souvent que les personnes qui ont une addiction alimentaire disent d’elles-mêmes, qu’elles se sente mauvaises, surtout vis-à-vis de leur environnement le plus proche.

Ce n’est pas à cause de la boulimie qu’elles se sentent mauvaises, mais à cause du regard négatif qu’elles portent sur elles-mêmes.
Pour réussir à acquérir des l’estime de soi dans un #groupedeparole (à distance), il faut commencer à oser dire des choses de soi qui ne sont pas toujours très valorisantes, lâcher les masques, le personnage qu’on joue aux autres pour ne pas se faire rejeter par eux.

Bravo à cette jeune femme d’oser se dévoiler dans cette #psychotherapieadistance en groupe à ce point, et nul doute pour moi qu’elle finira par occulter tout ce qu’elle voit de négatif en elle en acceptant le regard bienveillant des autres sur elle, ne serait-ce que pour son courage et son authenticité.
Sans compter que les gens vraiment toxiques ne sont pas gêné avec le faite qu’ils sont toxiques.
Nombreux témoignages et explications sur le site https://www.hervais.com

 

Traitement de la boulimie hyperphagie 

2. Elle commence à ressentir de la joie de vivre

 

C'est un long chemin malgré tout. La boulimie était partie depuis longtemps, mais elle n'appréciait pas sa vie tant que ça. Elle ne l'avvait à vrai dire jamais apprécie. Et maintenant, après la fréquentation régulière des groupes zoom, quelque chose d'inattendu s'est passé: elle commence enfin à apprécier sa vie.

 

Thérapie de la boulimie hyperphagie 

La psychothérapie en groupe selon Catherine Hervais.


Selon Catherine Hervais, psychologue clinicienne spécialisée depuis 35 ans dans l'approche thérapeutique de l’hyperphagie boulimique et la boulimie vomitive, la psychothérapie en groupe est le traitement le plus approprié, sous réserve d'une adaptation. Celle-ci consiste à se centrer sur le trouble identitaire et son implication sur la vie relationnelle affective. Même si le trouble identitaire n'est pas visible de l'extérieur parce que les personnes semblent souvent avoir parfaitement réussi leur vie professionnelle et familiale et semblent parfois très douées dans la communication sociale, il existerait en premier chez la personne un trouble identitaire très profond, d'origine multifactorielle, présent dès la naissance, empêchant la personne de faire les acquisitions de compétences relationnelles lorsque l'affectif est en jeu.s Ces personnes peuvent briller en société et se transformer en « zombies » dès qu'on est rentré chez elles.

Quand les masques de surface tombent, elles ne se sentent plus personne. C'est ce qui les empêche de se nourrir affectivement, de construire leur identité, laissant un vide intérieur et une détresse de solitude, compensés, au moins momentanément, par les crises alimentaires de l’hyperphagie boulimique ou de la boulimie vomitive.

Le chemin thérapeutique passera par l'apprentissage dans le groupe d’une expression authentique de soi, en s'exerçant à ne pas être violent ni agressif, à ne pas fuir, et à ne pas se soumettre à l'autre pour tenter de lui plaire. Le face-à-face avec l'autre impliquera une cohérence avec soi-même dans chaque interaction relationnelle. Cet apprentissage permettra de se sentir enfin à l'aise dans l’affectif. Les personnes apprendront ainsi à se sentir enfin dans leur peau, leur permettant de ne plus ressentir un vide intérieur aussi grand, d'acquérir de l’estime de soi, et ne plus avoir besoin pour vivre d'une addiction telle que l’hyperphagie boulimique, la boulimie vomitive ou autre.

Régulièrement, nous vous proposons une nouvelle vidéo de personnes qui ont choisi la thérapie de groupe (aujourd’hui à distance)

Catherine HERVAIS +33 (0)668661911

(disponible de 13h à 17h et de 20h à 23h heure Paris)

 

Découvrez nos articles sur la thématique "Hyperphagie et boulimie" :