Publié dans Boulimie

Article de Catherine Hervais, psychologue spécialisée dans les TCA,
Groupes de psychothérapie (aujourd'hui à distance)
Auteur des best sellers "Les Toxicos de la Bouffe" (Ed. Poche) et "Boulimie Anorexie : Guide de survie" (Ed Dunod)

 

Quelle différence entre boulimie et anorexie, d’autant que les personnes boulimiques commencent souvent par une anorexie très sérieuse à l'adolescence et que, tout au long de leur vie, elles alternent des phases d'anorexie et de boulimie...

Les anorexiques, elles aussi sont obsédées par la nourriture, mais elles réussissent à garder le contrôle alors que les boulimiques non. Autre point commun : certaines boulimiques vomisseuses sont parfois aussi maigres que les anorexiques les plus graves.

 Boulimie anorexie

Cette jeune femme est passée de l’anorexie à la boulimie

 

 

Différence entre boulimie et anorexie 

C'est dans le discours qu'on voit les différences entre boulimie et anorexie

 

 

Mais c'est sur le discours surtout que les différences frappent le plus (parce que sur les symptômes elles se ressemblent beaucoup) : en général, les boulimiques se dévalorisent beaucoup et ont une image d’elles-mêmes très négative.

En fait, ce n’est pas à sa façon de manger ou de ne pas manger qu’on reconnaît une anorexique ou une boulimique, c’est à son discours, à sa personnalité. Les anorexiques ont une moins mauvaise image d’elles-mêmes et refusent souvent de se remettre en question.

Il est parfois très difficile de reconnaître boulimie et anorexie : l'une et l'autre peuvent avoir un profil comportemental et psychologique assez proche. Dans les grandes lignes, la thérapie ne pourra pas être la même selon que la santé de la personne est immédiatement en danger ou non. Si la santé de la personne est en danger immédiat et si elle n’est pas elle-même en demande de thérapie, une thérapie médicale de type hospitalière, sur la demande de la famille, est probablement nécessaire : les personnes très dénutries ont un cerveau dénutri et sont incapable de pensées raisonnables.

 

 

Différence entre boulimie et anorexie 

Les unes, pour la boulimie, sont motivées par une thérapie, les autres, pour l'anorexie, généralement pas

 

 

Par contre, si la personne est très maigre et, en même temps, très motivée pour faire une thérapie, elle peut faire une thérapie centrée sur sa personnalité, à condition toutefois qu’elle se fasse accompagner parallèlement sur le plan médical par le médecin de son choix.

Malgré les similitudes comportementales et cognitives, les boulimiques et les anorexiques sont parfois si dissemblables dans leur manière d'être au monde qu'il faut envisager des cadres thérapeutiques spécifiques selon qu'il s'agit de la boulimie-anorexie ou de l'anorexie pure et dure..

Et,c'est finalement la différence essentielle. Les anorexiques, bien que leur vie soit souvent en danger sont rarement en demande de psychothérapie. Poussées par leur famille, les parents, le mari, elles finissent par accepter une aide médicale qui se couple parfois d’une thérapie familiale au cours de laquelle elles finissent par accepter de se remettre en question.

 

Différence entre boulimie et anorexie 

Le mal-être des personnes qui font de la boulimie-anorexie est un allié en quelque sorte

 

 

En revanche, les boulimiques n'hésitent pas à consulter tant leur malaise leur paraît ingérable. Et, du fait qu'elles soient personnellement en demande de thérapie, il n'est pas nécessaire de faire intervenir les parents.

D'ailleurs, l'expérience montre qu'elles ont tout intérêt à faire leur thérapie hors de la famille pour chercher leurs propres points de repères, même quand elles sont adolescentes.

Se différencier de sa famille ne signifie pas s'en séparer. La thérapie familiale n'est souhaitable que dans certains cas seulement et notamment quand la personne boulimique est encore une enfant de moins de douze/treize ans. En revanche, il peut être utile d'être en relation avec la famille, parfois, pour la coatcher ou la rassurer quand les tensions rendent la vie insupportable.

Une approche médicale peut leur être nécessaire, mais juste sous la forme de contrôles de temps en temps pour vérifier s'il n'y a pas de carences sur le plan organique.

Différence entre boulimie et anorexie 

Différence entre boulimie et anorexie : le point de vue de notre éditorialiste, la psychologue Catherine Hervais

 

La différence entre boulimie et anorexie mentale, apparemment, semblait évidente pour les psychiatres jusqu’ici. Ils pensaient qu’il n’y avait pas de différence entre boulimie et anorexie d’un point de vue mental. Pour eux ce sont deux comportements vis-à-vis de la nourriture avec un même cheminement psychique . La même « drogue » mais utilisée de deux façons différentes. Et c’est encore vrai souvent aujourd’hui. Quand ils parlaient de la différence entre boulimie et anorexie chez leurs patients, ça se résumait souvent à : les uns mangent trop, les autres s’interdisant de manger. Il fut un temps, pas si éloigné, où le traitement se limitait à réguler l’absorption de la nourriture chez les personnes atteintes de boulimie, et au contraire forcer ceux atteints d’anorexie mentale à se nourrir, afin de les préserver d’une mort éventuelle à court terme.

La différence entre boulimie et anorexie mentale, pour le monde médical, est devenue de moins en moins évidente dans la mesure où ils se trouvèrent confrontés d’une part à des boulimiques très maigres à force de se faire vomir, avec un processus vital pouvant être engagé, tandis que d’autres avaient des périodes pendant lesquelles les crises de boulimie les amènent à prendre un vingtaine ou une trentaine de kilos en un mois et suivies pendant les quelques mois suivants de périodes pendant lesquelles elles ne mangent pas du tout pour reperdre le poids trop vite amassé.

La différence entre boulimie et anorexie semble donc parfois, ne pas vraiment exister du point de vue du traitement médical: il faut parfois soigner les boulimiques très maigres à l’hôpital comme des anorexiques, les forcer à manger, quitte à leur mettre une sonde afin qu’elles restent en vie.

La différence entre boulimie et anorexie, pour les psychanalystes, du point de vue psychologique, est pourtant bien réelle. La psychanalyste Caroline Eliacheff expliquait que pour elle la différence entre boulimie et anorexie s’entendait dans le discours. Un discours non pas concernant la nourriture mais un discours concernant leur vie relationnelle. Les personnes atteintes d’anorexie mentale ne se racontent pas psychologiquement comme les personnes boulimiques très maigres.

Il est donc fondamental d’entrer en communication avec les unes et les autres pour pouvoir faire la différence entre boulimie et anorexie parce que selon que la personne est boulimique (même très maigre) ou anorexique mentale, l’approche psychothérapeutique n’est pas la même. Déjà les anorexiques ne sont souvent pas en demande de psychothérapie. Tandis que les personnes qui souffrent de boulimie, au contraire, cherchent désespérément de l’aide quand leur dépressivité et leurs angoisses sont trop importantes.

L'article "Guérir de la boulimie si elle n’est que le calmant d’un problème d’identité ?" a répondu à vos attentes. Approfondissez avec ces articles qui concerne tous le sujet "Guérir de la boulimie" :

 

Ci-dessous un ensemble d'articles sur la thématique "Boulimie Anorexie" :

 

Vous trouverez dans ce site un grand nombre d'articles que nous avons classé par thème :

Catherine Hervais

Partagez l'article sur:

Imprimer