| Imprimer |

La boulimie non vomitive

Écrit par . Publié dans Vidéos du mois

1 1 1 1 1 4.1 Stars / 10 Ratings

Il fallait un article de témoignages dédié aux personnes boulimiques qui ne se font pas vomir. Elles se cachent si bien que leur souffrance n'est souvent pas prise en compte par les médecins, les psys, et les personnes de leur entourage. Je suis émue par le courage et tout ce qu'elles réussissent à faire pour essayer malgré tout de vivre une vie "normale". Boulimie.fr ce mois ci leur donne la parole. Cette page de témoignages est liée à l'éditorial intitulé Boulimie sans vomissement ou phyperfagie ? du mois de septembre 2013.

1 boulimie vomitive
1 - La douleur physique en plus
Chez une personne sujette à une boulimie non vomitive la crise de boulimie provoque des douleurs intenses et multiples qui durent pendant des heures.
2 boulimie vomitive
2 - Une boulimique non vomitive qui n’a pas réussi à vomir
Certaines personnes sont des boulimiques non vomisseuses parce qu'elles sont dans l'incapacité de se faire vomir.
3 boulimie vomitive
3 - Elle a été non vomisseuse et elle se souvient…
Pour cette jeune femme, sa période non vomisseuse était la plus difficile à vivre. Vomir non plus n’est pas facile, mais pour elle, ne pas vomir c’est ne jamais pouvoir relâcher la pression.
4 boulimie vomitive
4 - Celles qui grossissent passent souvent pour des "looseuses"
La plupart de celles qui ne se font pas vomir grossissent. Même lorsqu'elles sont performantes, on les soupçonne de ne pas être des "battantes" à cause de leur poids.
5 boulimie vomitive
5 - Les douleurs des gavages et l’obsession en plus
Les Boulimique non vomisseuses partagent l’obsession de la nourriture avec celles qui se font vomir, mais la douleur corporelle après les crises vient s’ajouter au calvaire de l’obsession.
6 boulimie vomitive
6 - Dur dur de rester mince quand on ne vomit pas
Personne n’imagine le calvaire que doit s’imposer une personne boulimique non vomisse pour rester mince. Pour certaines, des phases d’anorexie sévère. Pour d’autres, des heures et des heures d’activité sportive.
7 boulimie vomitive
7 - Comment la boulimie s’en va…
À mesure que la thérapie progresse, la personne découvre et construit sa véritable identité tout en s’exerçant à prendre enfin sa place parmi les autres (d’où l’intérêt d’une psychothérapie de groupe orientée sur le problème d’identité). Elle peut alors se protéger de ce qui ne lui convient pas, et cela bien sûr sans violence et sans s'imposer. La solitude profonde est rompue. Peu à peu les boulimies s'espacent pour finir par disparaître...

Partagez l'article sur:

FacebookTwitter

Jean-Pierre Bernadaux, webmestre.