Ce qu’elles ont compris.

Ces jeunes femmes, après une thérapie, comprennent pourquoi la boulimie leur était nécessaire pour un problème existentiel qu’elles n’avaient pas réglé. Kaindé, c’était pour arrêter de penser, Mila pour arrêter d’essayer de comprendre, Hanka pour ne pas voir combien sa relation à elle-même et aux autres était douloureuse, Stephanie pour oublier qu’elle se sentait seule et bizarre..

009 alex
Alex:
Alex explique qu'elle avait seize ans quand sa boulimie a commencé. Pendant 6 ans toute sa vie a tourné autour de ça. Ce qu'elle a travaillé en thérapie c'est sa relation aux autres qui était complètement déformée par ses difficultés personnelles.
Kaindé:
La boulimie c’était pour pas penser parce que vivre était trop douloureux.
Ma boulimie était un réflexe de survie f
Mila:
Ma boulimie était un réflexe de survie face à ma vie où tout prenait en même temps un sens et son contraire.
Stephanie:
La boulimie pour fuir un enfer de solitude et le sentiment qu’elle était bizarre.
004 emma
Camille:
Dans les groupes elle s'est rendue compte à quel point elle était dépendante de l'appréciation des autres. C'est en mettant un frein sur ses comportements sociaux dysfonctionnels et en s'exerçant à trouver son autonomie que sa boulimie est partie.

 

Les autres témoignages dans les pages suivantes:
> Par où commencer ?...
> Ce qu'elles ont compris...
> L'après boulimie...
> Les thérapies traditionnelles...
> Efficacité des groupes de thérapie...

 

Partager l'article sur:

FacebookTwitter
ou

Jean-Pierre Bernadaux, webmestre.