1 1 1 1 1 4.8 Stars / 6 Ratings

Je ne suis plus obsédée par la nourriture

On ne peut vraiment bien parler de la boulimie que lorsqu’on en est sorti, parce que l’on ose enfin en parler sans honte mais aussi parce qu’on se rend mieux compte après coup des difficultés mentales dans lesquelles on était enfermé.

Aude:
Ça fait un an et demi que je ne suis plus boulimique.
Michelle
Michelle est devenue tolérante même avec sa mère.
Aïcha:
Aïcha était boulimique vomisseuse pendant 6-7 ans et ça s’est arrêté complètement à la suite d’un travail sur elle.
Emilie:
Ça fait trois ans que je ne suis plus boulimique.
Marie-Annick:
Si je fais mes comptes, la thérapie m'a fait faire des économies.
Pat:
Je n'ai plus de boulimies.
Flavie:
Ça fait un an que je n'ai plus de crises du tout.

Partagez l'article sur:

FacebookTwitter

 

la nourriture a perdu son importance au fur et à mesure qu’elle a eu d’autres priorités, communiquer sans fard et dans le respect des autres

Jean-Pierre Bernadaux, webmestre.