Quels traitements pour la boulimie ?

boulimie-therapies4

Pour qu’un traitement soit efficace il faut connaître l’origine du problème. Certains thérapeutes considèrent encore la boulimie comme un trouble du comportement alimentaire et voient les difficultés psychologiques et relationnelles comme une conséquence de celui-ci. Nous avons actuellement deux approches différentes concernant l’origine de la boulimie.

Trouble alimentaire ou trouble de l’identité ?

1. Approche trouble du comportement alimentaire. Cette première, déjà ancienne mais encore au premier plan dans les Hôpitaux et Centres de traitements voient la boulimie comme un trouble du comportement lié à de mauvaises habitudes alimentaires dont les symptômes physiques et mentaux ne sont que la conséquence. Le traitement repose sur une approche comportementale s’appuyant sur la rééducation nutritionnelle et le contrôle alimentaire avec, en parallèle un travail cognitif concernant les fausses croyances sur l’alimentation, les émotions avant la boulimie et l’image du corps.

2. Approche trouble de l'identité. Cette seconde approche sur l’addiction alimentaire, beaucoup plus récente voit la boulimie comme une addiction c’est—à-dire le symptôme d’un trouble de la personnalité. Le traitement proposé consiste à travailler sur son identité en psychothérapie individuelle ou en psychothérapie de groupe.

Psychothérapie: individuelle ou en groupe ?

Les chercheurs s’entendent aujourd’hui sur le fait que le groupe présente un gros avantage pour le type de personnalité des boulimiques anorexiques. Pour plusieurs raisons. Tout d'abord, écouter les autres s’exprimer dans leur réalité permet de reconnaître quelque chose de soi que l’on ne soupçonnait pas et que l’on n’aurait pas été capable d’exprimer en individuel face à un thérapeute. Réagir à ce que disent et ce que font les autres permet aussi de voir surgir des aspects de soi qui ne seraient pas apparus en racontant sa vie face à face avec un thérapeute.

video-therapiesDans cette vidéo, le Dr. Joseph Doherty explique les bénéfices que procurent les thérapies de groupe.

Pourquoi la posture d’égal à égal est-elle nécessaire ?

Quelle que soit la psychothérapie choisie il y a un paramètres qui ne peut pas être négligé: la posture du psychothérapeute. Le thérapeute doit - pour ce type de personnalité - se mettre dans une posture d’égal à égal, ni trop neutre, ni trop protecteur afin que vous appreniez à devenir vous-même face à l’autre ni dans le retrait, ni dans l’agression. La posture d’égal à égal vous permet d'apprendre à devenir vous-même dans un rapport à l'autre sain sans avoir besoin de jouer un rôle.

video-therapiesDans cette vidéo, le Pr. Irvin Yalom explique ici l’intérêt de la posture d’égal à égal.

 

Partagez l'article sur:

FacebookTwitter

Jean-Pierre Bernadaux, webmestre.