1 1 1 1 1

La guérison du coeur

Courneau


Partagez sur

FacebookTwitter

Editions Robert Laffont, Collection Réponses.

Comment tourner la page après un chagrin d'amour, surtout lorsqu'on a une personnalité d'écorché(e) ? " Il faut tourner la page " nous dit Blanca " éviter de se retourner en arrière (même si c'est difficile), sauf pour tirer des leçons de nos expériences... Je pars de là où je suis... grandie certainement... créatrice de ma vie à construire selon mon goût... D'ailleurs, c'est sur ce thème que je vous conseille un livre que j'ai acheté aujourd'hui même et commencé, et qui a première vue est très intéressant... C'est un auteur que j'affectionne particulièrement :Guy Corneau. Psychanalyste diplômé de l'Institut Carl Gustav Jung de Zurich, Guy Corneau est l'auteur de trois livres qualifiés de best-sellers: La guérison du coeur, paru aux Éd. Robert Laffont (Paris) et aux Éd. de l'Homme (Montréal), année 2000; (il existe également en livre de poche). L'amour en guerre (Éd. de l'Homme, 1996), également paru sous le titre N'y a-t-il pas d'amour heureux (Éd. Robert Laffont, 1997), traduit en dix langues; Père manquant, fils manqué (Éd. de l'Homme, 1989), traduit en dix langues. Voici le texte qui se trouve en dernière de couverture : Ce livre débute par une impressionnante description : celle d'un homme qui se laisse progressivement glisser dans la maladie et la mort. Cet homme, c'est Guy Corneau lui-même. Ainsi nous indique-t-il clairement le chemin : ce n'est pas un maître qui s'adresse à nous, mais un être humain, riche de son expérience, lourd de ses propres souffrances. Guy Corneau nous montre en quoi la maladie nous donne une extraordinaire occasion (même si elle est douloureuse) de relire notre propre histoire et d'aller plus loin que la répétition permanente de nos misères et de nos handicaps. Au fil des pages, nous découvrons comment médecins, scientifiques, psychologues abordent aujourd'hui la question de la "vraie" guérison : celle qui ne se limite pas à faire cesser l'apparence du mal, celle qui s'attaque à ses racines en nous faisant revivre nos vieilles peurs, nos sensations d'abandon, notre angoisse de n'êtres pas aimés, pas reconnus... Qu'y a-t-il au bout de la route ? Peut-être un mot tout simple : le bonheur.