Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : Cher Journal,

Cher Journal, il y a 3 ans 2 mois #547

  • ptiradis
  • Portrait de ptiradis
  • Hors ligne
  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 3
"Cher journal,"

Cela fait quatre jours maintenant que je mange sans vomir. J'ai un peu peur de reprendre du poids mais j'essaye de ne pas y penser ... pour moi et pour lui. Prendre son temps pour manger et savourer les aliments est un luxe que j'ai perdu depuis un moment. Petites crises de boulimie sur les produits sucrés mais je tiens bon.

Jusqu'à quand ? Me lever le matin reste une angoisse permanente et mes cachets me font me sentir si fatiguée. Pourtant cette envie est toujours là, attendant un seul faux pas de ma part pour resurgir et prendre le dessus. Quatrième jours sans crise ... Et demain ?


Et vous ? vous tenez un journal ? Que ressentez vous ?

#FORCEETHONNEUR
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Cher Journal, il y a 3 ans 1 mois #565

  • OmbreClaire
  • Portrait de OmbreClaire
  • Hors ligne
  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 4
Je ne compte pas les jours sans vomir. Il y en a beaucoup. La dernière crise c'était y a deux ou trois semaines, deux jours de suite. Et puis j'ai eu des choses à faire, donc moins le temps de penser ni de manger. Ca fait trois ans maintenant, que je me fais vomir occasionnellement. Pas assez pour que ça soit pris en compte ou dangeureux, ou que ça se voie. Et puis mes crises, quand je les faisais, je me rendais pas compte de tout ce que j'ingurgitais. Jusqu'à cette douleur dans l'oesophage, ces nausées constante, l'acide dans la bouche, le gout du sang. Ok, je me suis fait du mal. Mais pourtant c'était si peu...non ? Pendant un mois je me suis levée avec la nausée et l'envie de crever. Un petit mois. Et puis anti-depresseurs, soins pour l'oesophage, etc...Et puis ça va mieux. Moins de crises, moins de vomissement. En fait j'en sais rien, j'étais comme absentes lors de ces moments.
J'ai tenté de tenir un journal mais tous les jours j'y notais mon poids et un programme de repas pour la semaine. Au bout de 3 jours je n'y tenais plus, je craquais, crise, nouveau programme, demain ira mieux. Mais non.
Alors si je dois écrire "cher journal", je crois que j'écrirais que je souffre pas assez pour que ça se voie, que j'ai pas le droit d'être malheureuse parce que ma vie va bien... faut-il être gravement atteint pour être considéré comme "boulimique" ? Je crois pas. Tout se passe dans la tête, et ça fait autant mal qu'un ulcère.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: ptiradis

Cher Journal, il y a 3 ans 1 mois #566

  • ptiradis
  • Portrait de ptiradis
  • Hors ligne
  • Messages : 41
  • Remerciements reçus 3
En parler est difficile mais nécessaire. Il ne faut pas se renfermer sur soi même et essayer de comprendre pourquoi on préfère se réfugier dans la nourriture.

Courage ;) on peux tous y arriver.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.187 secondes