Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : Un long combat ais peut être une issue!

Un long combat ais peut être une issue! il y a 3 ans 1 mois #451

  • Mahi
  • Portrait de Mahi
  • Hors ligne
  • Messages : 6
  • Remerciements reçus 1
Bonjour,

Je suis Mahi et j'ai 22 ans. Je viens d'arriver sur le forum. Je suis malade depuis 5 ans. Tout a commencer par un régime à mes 17 ans car je me trouvais bien trop grosse et que j'avais toujours été ronde depuis toute petite. Mon régime ma fait perdre environ 10 kgs et j'etais vraiment fière de moi. J'avais pu atteindre mon objectif en faisant attention. Le problème c'est que mes exigences de perte de poids on continué et après un drame familiale j'ai commencer à tomber dans l'anorexie vomitive. Je me faisais vomir apres chaque repas en me cachant car j'habitais encore avec mes parents. L'année d'apres je suis partie faire mes études à Lyon et j'ai pris un appartement toute seule. C'était une aubaine pour moi car je suis dit que je pourrais manger ce que je veux c'est à dire: une petite assiette de carotte a l'eau, un yahourt et une pomme et ça midi et soir. C'est avec ce festin que je suis tombé à 43 kgs pour 1m70. J'ai passé des examens endocrinologiques a l'hopital pour voir si tout allait bien et je n'ai eu qu'une petite anemie. Mes parents ont su tres vite que j'etais malade et mon beaucoup soutenu. Ils ont été des le début très comprehensifs!

Après ces examens, on ma fait signé un contrat comme quoi si je ne reprennais pas un kilos par mois je serrais enfermée. Le medecin ma dit que j'avais le droit de me goinfré pour regrossir ar ce ne serrais pas choses facile...Dans la panique les crises de boulimies sont arrivés...Au debut elles étaient peut nombreuses et j'arrivais à en faire seulement 2 par semaine car je vivais desormais en colocation. Mais un jour, ça a été la crise de trop, je n'en pouvais plus et je suis rentrée chez mes parents pour ensuite rentrer dans une clinique de santé mentale pendant 3 mois. Cette clinique était une clinique surtout de repos pour les gens depressifs. J'étais tres depressive mais le fait de e revoir grossir etait insuportable et je voulais regler ce probleme aussi.

A ma sortie, j'ai beaucoup remanger sans me faire vomir et j'ai repris environs 10 kgs. C’était insupportable pour moi. L'année d'apres j'ai emmenager avec mon copin qui était au courant depuis deja 2 ans. Il a été comprehensif et ne ma pas jugé même si le fait que je veuille faire des crises me rendait tres agressive. Il est ensuite partie en stage de 6 mois et je suis donc retourner en colocation. Le fait d'etre avec des gens moins proches que ma famille et mon copin en permanence ma pemis de moins faire de crise et de mieux controler ce que je mangeais meme si ce n'etait que des legumes et donc pas équilibré. J'ai perdu un peu de poids.

En septembre 2013, j'ai eu enfin rendez vous avec une psychiatre qui fait de la therapie comportementale. Pour moi c'est vraiment la clé apres avoir vue 5 ou 6 psy, l'hopital et la clinique qui n'ont jamais rien donné. Je commence a voir le bout du tunnel et à me dire que peut etre un jour j'arriverais a vraiment etre heuseuse sans que la boulimie soit tout le temps presente avec moi pour m'empecher de m'aimer et de vivre.

Voila mon parcours, je ne sais pas si c'est bien clair et c'est difficile de remettre tout dans l'ordre mais je serrais ravis de pouvoir echanger avec d'autres personnes et a partager mes experiences positives ou négatives!

Mais le mot de la fin reste que je suis persuadé que l'on peut s'en sortir grace a ma therapie! Ne restez surtout pas sans en parler a des spécialistes des TCA!!!
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Un long combat ais peut être une issue! il y a 3 ans 1 mois #452

  • leenaccia
  • Portrait de leenaccia
  • Hors ligne
  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 3
Bonjour Mahi

Tout d'abord merci pour ton témoignage. ça n'a pas dû être facile de faire le premier pas et de te dévoiler ainsi. Mais tu as bien fait de poster et ton message est plein d'espoir. Comme toi, je pense que l'on peut sortir des TCA en se faisant aider et en s'entourant, quel que soit le choix de la thérapie et des interlocuteurs. Vivre sa boulimie-anorexie est d'une telle solitude. Une grande, immense solitude faite d'incompréhension et de peurs (d'être démasquée, d'être jugée, d'être rejetée pour sa "monstruosité"). Je nous encourage donc à ne pas rester isolées dans notre souffrance et notre obsession, qui nous coupent si souvent d'un monde dont nous nous sentons à la fois tellement étrangères, et auquel nous voulons nous conformer à n'importe quel prix.

Je suis, moi aussi, nouvelle sur le forum, c'est la première fois que je poste. J'ai vu que ton message était resté sans réponse pour l'instant, je me suis dit que c'était une bonne façon pour moi de commencer ma participation ici.

J'espère que nous pourrons échanger, partager nos expériences...
J'ai 33 ans et je connais l'enfer de l'anorexie depuis mes 10 ans; plus récemment des vomissements qui puent et des kilos de bouffe achetés-avalés-vomis en cachette...

N'hésite pas à donner des nouvelles souvent et à poser des questions !!!
Amitiés.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 1.568 secondes