Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : Est ce que vous aussi... ?

Est ce que vous aussi... ? il y a 3 ans 2 mois #436

  • Ratybox
  • Portrait de Ratybox
  • Hors ligne
  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 1
Coucou :) Bon ce matin j'ai refait une nouvelle crise... Et j'ai l'impression que j'ai rien fait pour éviter ça, pour résister... Est ce que vous aussi des fois vous avez l'impression que vous avez pas envie de vous en sortir, que des fois vous considérez pas le fait d'en finir avec tout ça comme véritablement important ? Des fois je me demande si je m'en fou pas un peu de guérir ou pas...
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Est ce que vous aussi... ? il y a 3 ans 2 mois #439

  • Isa
  • Portrait de Isa
  • Hors ligne
  • Messages : 16
  • Remerciements reçus 12
Coucou Ratybox,
Tu n'as peut-être pas lu les éditos de Catherine sur ce site. Contrairement à ce que l'on croit, si l'on "fait des crises de boulimie", c'est justement pour "s'en sortir"....
La boulimie est ce que ton corps et ton inconscient ont trouvé de mieux, pour l'instant, pour tenir dans ton quotidien difficile, tes sensations de vide et d'ennui, tes masques face aux autres.
Si tu veux aller mieux, il faut chercher à être toi-même le plus souvent possible, le mieux possible. T'affirmer, vraiment, le tout sans blesser les autres. Trouver ce juste milieu. C'est à partir de là que tu te sentiras plus dense, plus complète et que les crises diminueront d'elles-mêmes pour enfin disparaître...
Pour l'instant il faut accepter ces crises : elles sont ta béquille, ton aide.
Bisous :)
Isa
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Ratybox, titfleur

Est ce que vous aussi... ? il y a 3 ans 2 mois #445

  • Ratybox
  • Portrait de Ratybox
  • Hors ligne
  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 1
Bonsoir... D'accord je vais lire ça et lire l'article.. En tout cas merci pour ta réponse je pense qu'elle va m'aider... Bonne soirée ;)
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Est ce que vous aussi... ? il y a 3 ans 2 mois #447

  • Mimeline
  • Portrait de Mimeline
  • Hors ligne
  • Messages : 1
  • Remerciements reçus 1
Bonjour Ratybox,

je suis comme toi, et je comprends exactement ce que tu veux dire. Moi aussi, de plus en plus souvent j'ai l'impression que mes crises sont juste devenues un reflexe, une facilité, un moyen de passer le temps, alors que je n'en ressens pas réellement l'envie ou le besoin...

Parfois j'ai le sentiment que je n'essaye même pas de résister, et que je me dis "finalement, pourquoi ne pas vivre avec, est-ce que ce ne serait plus facile que cette lutte permanente qui n'aboutit à rien, et qui m'enlève chaque fois un peu de l'espoir qu'il me reste...?"

Mais, heureusement, chaque matin je me réveille avec une énergie et une détermination renouvelées.

Malgré tout, je me demande si tout ça prendra fin un jour, car j'en crève de ne pas pouvoir vivre normalement, de ne pas pouvoir envisager les repas comme tout le monde, d'anticiper et d'angoisser à l'avance quand j'ai un resto, une soirée apéro, etc...

Courage à toutes!

Emme
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Ratybox

Est ce que vous aussi... ? il y a 3 ans 2 mois #456

  • leenaccia
  • Portrait de leenaccia
  • Hors ligne
  • Messages : 4
  • Remerciements reçus 3
Bonjour à vous,

Je me sens comme Ratybox, autant si parfois je sens que la crise est la seule chose qui peut me soulager (et quoi ou quiconque se mettrait au travers de mon passage, je le déchirerais avec mes dents), autant il y a plein de fois où jai l'impression que c'est juste du confort, de la luxure (comme si je me vautrais dedans), de la paresse, de l'habitude... (d'ailleurs, c'est intéressant de savoir que certains psys classent les TCA dans l'addiction).

Mais comme Isa, j'ai lu les article de Catherine Hervais et je sais que si je n'avais pas ça, je décompenserais certainement. A un moment, j'avais beaucoup de moins de crises, il faut dire que je piccolais le soir (entre 2 verres de vin et... le bout de la nuit...), et c'est à ce moment que je me suis rendu compte que c'était simplement mon fonctionnement, de téter, le soir, pour affronter l'angoisse du vide et du morcellement.

Je crois vraiment que seule la thérapie peut nous aider (quelle qu'elle soit... j'ai une copine qui est à fond sur les thérapies alternatives type chamanisme, Qi Qong, Tai chi, au début je ne la prenais pas trop au sérieux et maintenant je constate à quel point ça l'aide, car c'est un moyen comme un autre de travailler sur ses émotions).

Bien-sûr l'environnement et les proches, ainsi que le sport, un peu de diététique (j'ai dit diététique, j'ai pas dit régime !!) et tout ce qui peut nous faire sentir mieux est aussi précieux, je crois que c'est un ensemble, est important, mais je suis aussi persuadée que c'est bel et bien en commençant, paradoxalement, à accepter ses crises ("vivre avec", oui, plutôt que lutter) qu'on peut apprivoiser son moi sauvage et "détraqué".

Connais-toi toi-même, disait Socrate... La philosophie des Anciens reste, une nouvelle fois, pertinente lorsqu'il s'agit de l'homme.

Amitiés
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: Ratybox, titfleur, Mimeline
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.255 secondes