Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : Et si j'aimais mon "faux-self" ?

Et si j'aimais mon "faux-self" ? il y a 3 ans 4 mois #434

  • deuch
  • Portrait de deuch
  • Hors ligne
  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 1
Bonjour,
Voilà, comme beaucoup de personnes ici, j'ai des problèmes avec l'alimentation depuis je ne saurais dire combien de temps. J'ai vu plusieurs thérapeutes mais je ne trouve pas satisfaction auprès d'eux. Je comprend le problème de l'identité, et même si j'ai la sensation de très bien me connaître je crois en réalité que je m'idéalise. Peut-être que les aspects de ma personnalité dont je suis fière (bien que j'ai du mal à en trouver) ne sont pas les miens... Peut-être qu'à force de vouloir devenir une personne j'ai cru devenir cette personne. Car j'en ai passé du temps à rêvé de ma vie que je ne vis pas. Pourtant j'ai l'impression d'être vraiment moi, j'ai même souvent eu peur que quelque chose fasse disparaître ce moi et que ma personnalité change, que ma façon de penser ne soit plus la même. C'est pourquoi, en lisant les articles du site je me suis posée cette question : Et si j'aimais mon "faux-self" ? Et si j'en étais arrivée à point où je suis convaincu d'être cette personne que je ne suis pas ? Et si j'avais peur d'être séparée de mon autre moi ? Et si je préférais restée fausse plutôt que de risquée que mon vrai ne me plaise pas ? Et si toute ces angoisses étaient à l'origine de mon mal être et de mon problème d'identité ?
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Et si j'aimais mon "faux-self" ? il y a 3 ans 1 mois #556

  • OmbreClaire
  • Portrait de OmbreClaire
  • Hors ligne
  • Messages : 9
  • Remerciements reçus 4
Salut,
Je vois que personne t'as répondu et que ton post date, j'espère que tu verras quand même ma réponse.
J'ai l'impression que tu réponds toi même aux questions que tu poses à la fin... Oui, tu aimes cet "autre toi", parce qu'il te détruit autant qu'il te tient en vie, il te rends heureuse autant qu'il t'empêche de respirer. Ce "faux-self" c'est d'abord la personne que tu as voulu être, qui est devenue une sorte d'entité, qui te guide, et puis qui a pris le contrôle, qui est devenu ce monstre que tu détestes.
Peut être que je dis n'importe quoi.
Je pense qu'on a tous ici sur ce forum cette sensation que "c'est pas nous" quand on fait une crise, ou quand on est parano, ou quand on croit devenir taré. On a tous une part maudite en nous, et on ne sait pas la gérer... en soi cette part maudite ne devrait pas être négative, c'est les pulsions, les idées noires, les mauvaises choses qu'on vit et qui nous restent : bref nos casseroles.
Cet autre "toi" a pris tellement de place qu'en être séparé est comme un deuil... oui ça fait peur.
Je le vis aussi, sans doute de manière différente. En ce moment mon autre moi est calme, mais je sais que quand il va voir que je serai trop bien il me plongera la tête sous l'eau.
Forcément que ces angoisses sont l'origine... ou la conséquence... et la suite; c'est un cercle vicieux.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Et si j'aimais mon "faux-self" ? il y a 2 ans 11 mois #602

  • deuch
  • Portrait de deuch
  • Hors ligne
  • Messages : 3
  • Remerciements reçus 1
Salut,
Désolé d'avoir mis du temps à répondre, j'ai eu pas mal de choses à faire ces derniers temps...
En effet je me pose pas mal de questions... Je pense que c'est le début de la guérison. Je ne crois pas que tu dises n'importe quoi, je suis même assez d'accord.
J'essaye toujours plusieurs thérapie différentes, la dernière semble me convenir, d'ailleurs on m'a expliqué que le travail que je fais sur moi-même en ce moment est un peu comme faire le ménage, je vide les ordures et ensuite il y aura de la place pour de nouvelles choses, plus neuves, plus propres et je serai prête à m’accueillir sans me juger. Ça fais vraiment envie n'est-ce pas? Je pense qu'ici, les ordures représentent un peu mon "faux-self", tout ce temps que j'ai passé à me juger, à me démontrer que j'avais raison de porter ses jugements sur moi-même, uniquement parce que je n'avais pas d'autre explications. Il est clair que j'ai très peur de m'en séparer car, depuis toujours, je n'ai connu que ça. Ils sont devenus ma zone de confort, mais un confort qui me détruit à petit feu. Je crois que ça recoupe un peu ce que tu dis avec les casseroles... Vivre sans se juger c'est encore possible et avant de commencer cette thérapie, j'avais renoncé, mais plus le temps passe, plus j'en vois les biens faits.
Je pense qu'il faut profiter des moments où notre autre nous est calme pour s'en débarrasser. Comme ça la fois d'après, il fait moins de dégâts et ainsi de suite...
En tout cas merci pour ta réponse, je me sens comprise. :) Et cette compréhension, je ne la trouve malheureusement pas dans mon entourage.
Bon courage à toi et à bientôt !
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Et si j'aimais mon "faux-self" ? il y a 2 ans 10 mois #609

Bonjour Deuch,

sache que c'est tout à fait normal que tu t'accroches à cette image que tu as toujours eu de toi.
L'être humain a naturellement peur de l'inconnu et il préfère rester dans ce qu'il connaît. C'est donc normal que tu ais peur de changer cette vision que tu as de toi. Car tu ne connais pas l'autre vision.

De plus, il est fort possible que tes parents et les gens autour de toi t'ont éduquée pour que tu sois conforme à leur image d' "enfant parfait". D'où ton envie d'être parfaite et non d'être de toi. C'est lié à des croyances que tu dois avoir de ton enfance.

Mais cela en vaut vraiment la peine, et tu verras que tu auras moins de tensions intérieures et ta boulimie va s'estomper progressivement. Tu verras, c'est génial d'être enfin soi-même :-).

Il y aura bien sûr d'autres points à travailler à côté de ce faux self mais cela est un point très important.

Courage et félicitations de vouloir t'en sortir :-)
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: deuch
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.232 secondes