Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : la colère envers les proches

la colère envers les proches il y a 1 an 2 mois #758

bonjour, tout es dit ou presque dans l'intitulé ...
Je suis la compagne d'un homme boulimique , il ne me l'a jamais caché , nous avons pu en parlé à plusieurs reprises car nous n'habitons pas ensemble et cela fait partie de mes craintes pour une vie commune, comment gérer quand celà sous le même toit ?
Je suis totalement perdue face à ses colères , dans ces moments là je deviens une personne qu'il hait , me rend responsable de tout ses problèmes , m'en veut de l'aimer . Je deviens la personne à mettre à distance et malheureusement il réussi à chaque fois : Comment faire quand la personne que l'on aime se sent sale , écœurante , dégoutante ,vide , sans intérêt ? Comment faire quand toutes les phrases ou gestes sont interprétés comme des manœuvres manipulatoires ?
Comment rendre heureux quelqu'un qui ne se vit que dans le regard permanent de l'autre ?et quand l'absence de ce regard peut déclencher des angoisses si importantes ?
Y a t'il une place pour le couple ?
Comment aimez quelqu'un qui ne s'aime pas ?
Comment se projeter dans la vie quand tout n'est que rupture et destruction ?
La dernière "crise" date du mois dernier : j'étais la femme de sa vie , nous ne passions pas quelques jours ensemble et en quelques heures j'ai subit une destruction complète de notre histoire .
De "je ne sais pas quoi faire aujourd'hui" c'est passé à " tu ne peux pas rester avec quelqu'un comme moi , si tu voyais ce que j'étais vraiment tu partirais " pour finir à " disparais de ma vie , tu me dégoutes , tu me détruis "
Toutes mes tentatives de réassurance , de message empathique ,bienveillant n'ont fait que potentialiser sa colère et objectif de détruire notre relation et pour y arriver d'être excessivement méchant et insultant .
Quelle attitude avoir dans ces moments ? clairement tout s'est déclenché suite à mon absence , suis je contrainte à devoir abandonner mon indépendance , ma liberté si je veux vivre avec ?
J'ai l'impression qu'une fois le sentiment de vide ressenti , l'autre devient l'horreur , celui qui provoque un sentiment monstrueux .
En dehors de ces moments , c'est quelqu'un de fabuleux et extrêmement gentil .
Merci de m'apporter un éclairage , de m'apporter quelques éléments de réponses , de me permettre de changer ma façon de faire pour revenir à devenir "la femme de sa vie " si tant est que celà puisse être possible .
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.225 secondes