Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : Boulimie et célibat

Boulimie et célibat il y a 2 ans 1 mois #693

Bonjour,

J'ai 23 ans et je fais de l'hyperphagie et de la boulimie depuis que j'ai 15 ans. Depuis 1 an et demi, j'ai perdu 14 kilos grâce à une relation amoureuse qui m'a apporté beaucoup de sérénité et qui m'a nourrie affectivement. En effet, être en couple m'a toujours permis de retrouver un rapport à la nourriture plus sain et donc de perdre mon excès de poids. Aujourd'hui je me sens bien dans mon corps et mieux dans ma vie car la nourriture n'est plus le centre de mon attention. Mais malheureusement, ma relation amoureuse vient de se terminer et je ressens à nouveau le vide qui déclenche mes crises et mon hyperphagie. En résumé, j'ai peur de rechuter, très peur, et c'est d'ailleurs peut être même cette peur qui fait que mes problèmes reviennent. Je voudrais vraiment maintenir mes acquis bien que mon copain ne soit plus là. Est ce que certaines personnes auraient des conseils ? Comment réussir à me nourrir affectivement autrement que par la relation amoureuse, comment réussir à puiser ce réconfort en moi-même et grâce à mes relations avec les autres ? Je sais que c'est une grande question, s'il y en a qui ont quelques éléments de réponse... Merci beaucoup.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Boulimie et célibat il y a 2 ans 6 jours #703

  • Isa
  • Portrait de Isa
  • Hors ligne
  • Messages : 16
  • Remerciements reçus 12
Bonjour Claire,

Ton message me touche.
Même si je ne pense pas avoir de réponse à t'apporter....Je suis dans ton cas depuis assez longtemps (j'ai 36 ans) : à chaque fois que je suis en couple, je retrouve comme toi, un équilibre général dans ma vie ; lorsque je vis une rupture difficile et me retrouve célibataire, il s'en va et je retrouve les démons de l'hyperphagie.
Je n'ai pas beaucoup de recul actuellement (rupture récente datant de deux mois, donc j'espère que ma rechute hyperphagique n'est que temporaire)....mais j'ai l'impression que, au bout d'un moment de célibat, on finit par retrouver une sorte de "centre de gravité" naturellement (avec le travail, les amis, un ou deux loisirs supplémentaires nouveaux pour combler l'absence du compagnon).

N'hésite pas à donner de tes nouvelles, je ferai de même.
Pour l'instant je suis dans la phase complètement désarmée, où je ne fais absolument rien que me laisser vivre (en pyjama dans mon appart). J'arrive encore (je croise les doigts) à aller travailler mais c'est vraiment la seule chose que je fais.

Des pensées pour toi et n'hésite pas nous faire part de toute amélioration.

I
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.251 secondes