Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : rechute boulimie après accouchement

rechute boulimie après accouchement il y a 2 ans 2 mois #692

Bonjour,

Je m'inscris sur ce site car je ne sais pas à qui m'adresser et je me sens un peu désemparée. J'ai été boulimique durant environ 8 'années de mes 15 à mes 23 ans. Mes crises se sont arrêtées au fur et à mesure quand j'ai commencé à trouver un équilibre dans ma vie: amoureux, travail....Depuis j'ai toujours entretenu un rapport complexe à la nourriture ne réussissant pas à manger sans me dire c'est bien ou ce n'est pas bien. J'ai fini par atteindre un poids raisonnable de 59 kg pour 1.70 m alors que j'avais fait jusqu'à 85 kg malgré le fait que je me faisais vomir. Je suis tombé enceinte l'année dernière à 34 ans. Je redoutais la grossesse à cause de la transformation de mon corps et de la gestion de la perte de poids après l'accouchement. J'avais trouvé un équilibre mais qui me semblait bien fragile. pendant toute ma grossesse, je n'ai pensé qu'à mon poids (visite nutritionniste) et à ma pupuce bien sûr qui elle poussait très bien. J'ai pris 15 kg. Et alors que je n'avais plus fait de crise depuis une petite dizaine d'années, j'ai recommencé à en faire en fin de grossesse en culpabilisant énormément par rapport à mon bébé. J'ai accouché d'une belle petite vie de 4.03 kg/51 cm. J'ai mal vécu les deux premiers mois après accouchement et ne souhaite pas les revivre alors que si je les regarde avec un œil objectf il n'y avait rien de terrible: mon bébé était en bonne santé, pas pleureuse. elle avait juste un gros appétit qui m'obligeait à la nourrir souvent. Je l'ai allaité pendant 2-3 semaines mais ai décidé de passer au biberon car je ne dormais plus que par tranche de 45-60 mn donc un peu dur. En passant au biberon, je pouvais dormir 2-3 heures de suite. Je me suis énormément disputée avec mon mari car lui qui voulait absolument un enfant (il me disait qu'il s'en occuperait et que je n'aurais rien à faire. Pour moi, si je faisais un enfant évidemennt que je m'en occuperai) m'a laissé gérer les nuits seule même s'il m'aidait en soirée. Je me suis sentie abandonnée et trahie. Mon corps ne ressemblait plus à rien. 4.5 mois plus tard, j'aime ma fille mais je me sens comme angoissée par tous les changements qu'un enfant peut apporter dans une vie. je me surprends à refaire des crises de boulimie. Pas énormément mais je pensais cette page tournée. C'est triste mais comme quand j'étais plus jeune j'ai l'impression sur le coup d'un oment de bonheur fugace qui ensuite laisse place à un profond mal être. Je ne sais pas que faire, quoi faire..Je devrais être heureuse car j'ai tout mais pas pleinement. Mon corps m'obsède. Il me reste 3 kg à perdre et je n'y arrive pas. je suis perdue. Ma situation est probablement ridicule par rapport à 99 % des personnes qui sont sur ce site mais je ne sais pas à qui m'adresser
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

rechute boulimie après accouchement il y a 2 ans 1 mois #694

Bonjour,

Il sera certainement difficile pour moi de vous répondre en connaissance de cause car j'ai seulement 23 ans et je ne connais pas la situation de jeune maman dans laquelle vous êtes.
Ce qui me saute aux yeux, c'est que vous n'aviez pas fait de crises pendant 10 ans et qu'il ne vous reste que 3 kilos à perdre. Selon moi, vous avez fait beaucoup de progrès et l'équilibre dont vous parlez n'est peut être pas si fragile que ça. Ensuite, il me semble normal que votre corps perde ses formes suite à une grossesse, bien que je n'y connaisse pas grand chose. En tout cas, alors que votre petite n'a que 4 mois et demi, vous avez encore le temps de vous rattraper !
La question à vous poser à mon avis serait de savoir pour quelles raisons vous êtes sur le point de rechuter. Qu'est ce qui vous a permis de ne pas faire de crises pendant 10 ans et qui ne vous le permet plus maintenant ? Est ce le fait de devoir perdre du poids qui relance votre obsession pour la nourriture et pour votre corps ? Est ce vos difficultés relationnelles avec votre mari ? Essayez peut être de lâcher prise par rapport à votre petit surplus de poids : est ce si important de ne pas réussir à perdre vos trois kilos ? Est ce que si vous dédramatisez et choisissez en premier lieu d'avoir un rapport harmonieux à la nourriture quitte à garder vos trois kilos, plutôt que de vous focaliser sur la forme de votre corps, ceci ne vous permettra pas de diminuer votre angoisse et donc les crises ? Peut être aussi que davantage vous investir psychologiquement et physiquement dans le développement de votre enfant que vous êtes heureuse d'avoir vous permettra d'être plus réceptive à cette source d'émotions positives (un enfant donne souvent le sourire et oblige à être dans une relation d'échange et de partage qui je pense contribue à diminuer la boulimie). Je ne vous dis pas de vous servir de votre fille comme solution à votre problème, mais je pense que grâce à elle vous pourrez aller mieux. Vous devriez garder confiance en vous et en les efforts que vous avez su faire, car vous êtes certainement capable de les faire à nouveau. J'ai aussi des problèmes de boulimie donc je ne suis pas forcément bien placée pour donner des conseils mais voilà ce que j'ai pensé de votre message !
Ah oui, et ne vous dévalorisez pas. Vous êtes en droit de vous sentir mal et de demander de l'aide quelque soit l'ampleur de vos problèmes.
Bon courage !
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.272 secondes