Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1
  • 2

SUJET : Elle ne m'aime plus, elle divorce

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 10 mois #616

J'ai expliqué à ma femme qu'il fallait qu'elle se calme sur les dépenses et qu'elle se calme tout court car elle a réussi a créer un vide quasi total autour de moi avec ses scènes de ménage publiques
Elle est agressive (très)
Je lui ai expliqué que cela devait changer.
Et... Elle ne m'aime plus et... elle demande le divorce.

En cours de procédure, en recueillant des témoignages sur son comportement, une personne (qui a fui notre entourage brutalement) m'explique que ma femme est anorexique et qu'il serait temps que je me rende compte.
Ma femme a énormément maigri depuis quatre ans. Et si j'avais bien pensé à une possible anorexie mentale, je n'en ai eu aucune "preuve" au début de son amaigrissement.
Et tout un tas d'examens médicaux pour exclure d'autres causes d'amaigrissement ont été réalisés.

Depuis cette "révélation" par cette personne, j'ai été témoin de vomissements, je me suis documenté sur le sujet, appelé SOS Ano et, j'ai compris le mal qui l'affecte.
Et ses conséquences physiques, mentales et sociales.

Ce mal qui risque aussi d'affecter nos deux filles (pré-ados toutes les deux).

J'ai peur.

Je ne sais plus quoi faire.

Partir pour sauver nos filles et moi?

Tenter de l'aider à guérir? Mais comment?
Je représente la source de tous ses problèmes et elle est dans un déni total de la maladie.
Elle veut bien entendu la garde des enfants.

J'ai évoqué la maladie avec elle et il y a eu une forme de déclic... Mais pas un déclic de guérison.
Un déclic pour cacher les conséquences visibles de son mal (prises de suppléments alimentaires, vitamines etc. etc.)

Je ne sais plus quoi faire.

Quelqu'un a-t-il vécu cette situation?
Dernière édition: il y a 2 ans 10 mois par MariPerdu.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 10 mois #619

  • Isa
  • Portrait de Isa
  • Hors ligne
  • Messages : 16
  • Remerciements reçus 12
Bonjour,

Il est difficile de vous apporter des conseils précis en sachant si peu de votre histoire. Mais je peux vous dire ce qui me vient en vous lisant :

-vous semblez méconnaître la maladie : l'anorexie-boulimie n'est pas contagieuse; vos filles ne "l'attraperont" pas.

-l'anorexie-boulimie est le symptôme d'un mal-être personnel, d'un flou identitaire....Sans doute votre femme ne s'exprime-t-elle pas avec authenticité, sans doute est-elle perdue derrière des tas de masques différents....La colère, la frustration, le fait de ne pas être soi engendrent une grande souffrance que le rapport à la nourriture vient "exprimer". Essayer d'exercer sa volonté sur la prise de nourriture est donc totalement inutile et dangereux (les crises aident votre femme à "tenir", paradoxalement).

-Il me paraît normal que vous cherchiez à vous protéger si votre relation vous fait souffrir...A vous de voir comment?

-Votre femme est peut être en train de prendre conscience de son mal-être....Vous ne pouvez pas grand chose pour accélérer le processus car on ne peut pas forcer quelqu'un à prendre soin de soi...Si vous voulez l'aider, peut-être renseignez vous sur l'anorexie-boulimie, et, sans être catastrophé ni la prendre pour une pestiférée, parlez-lui en doucement...voyez si elle se sent prête à entamer une thérapie....?

Plein de courage à vous en tout cas dans cette épreuve

I.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 10 mois #620

Je ne méconnais pas la maladie.
Je sais bien qu'elle n'est pas "contagieuse".
Je crains simplement pour nos deux filles que leur modèle féminin qui cultive la maigreur et l'hyperactivité sportive les influence dans le même sens. Et les changements incessants de sa personnalité également.
J'ai compris que les "crises" et le "sport" sont une indispensable béquille à son mal-être..
Il n'est plus possible de lui parler doucement. Je butte sur un mur de mépris et de haine.
Et même mon silence est une agression.
Le divorce, s'il va à son terme (ce qui semble très vraisemblable puisqu'il est déjà acté dans son esprit) entrainera nécessairement une réduction de sa très coûteuse activité sportive.
Que va-t-il se passer quand cette béquille sportive va se briser?
Je l'ai poussée à aller consulter.
Mais au bout de quelques séances, le thérapeute lui a demandé pourquoi elle venait le voir. Et a, d'après elle, conclu qu'elle n'avait aucun souci. Juste un "manque de confiance en soi"...
En effet.
Donc, sa maladie est "imaginaire" et serait une production de mon esprit "dérangé".
Et c'est bien ça qui fait peur.

Me protéger? La question n'est pas vraiment là. J'ai supporté ses troubles du comportement (tout court) pendant plusieurs années pour protéger nos enfants. J'ai servi de tampon à son agressivité.
Avant de me rendre compte que les troubles du comportement étaient peut-être liés à ses TCAs.

La communication est devenue impossible.
La convaincre d'entamer une thérapie dans une structure spécialisée? J'ai évoqué la chose.
Mais comme elle n'est pas malade... Elle ne veut pas se faire soigner. C'est d'une logique absolue.
Dernière édition: il y a 2 ans 10 mois par MariPerdu.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 10 mois #621

  • Isa
  • Portrait de Isa
  • Hors ligne
  • Messages : 16
  • Remerciements reçus 12
Vous semblez lui en vouloir beaucoup. Ce qui peut se comprendre.

Ne vous inquiétez pas pour vos filles. Les changements incessants de personnalité ça n'est pas contagieux non plus ;)

Etant donné qu'elle n'a pas encore pris totalement conscience de ses problèmes réels, le mieux pour vous serait peut-être de vous protéger en vous éloignant. Laissez vos filles décider ce qui est bon pour elles et vous, protégez-vous.

A-t-elle au moins un bon ami sur qui elle peut compter, ou un travail qui la structure un minimum?
Si oui, j'aurais envie de vous conseiller de la laisser aller vers la guérison à son rythme.
Vous pouvez lui parler de la thérapie de groupe de Catherine Hervais. Elle nécessite un investissement financier mais est à mon sens l'une des meilleures qui existe pour s'en sortir. Donnez l'information, et laissez décanter. Encore une fois, seule votre femme sait lorsqu'elle sera prête et vous ne pouvez pas la guérir à sa place ;)

Bonne continuation à vous

I.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: MariPerdu

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 10 mois #622

Non. Je ne parviens même pas à lui en vouloir. Sa maladie dirige.
Les amis... Elle n'en a plus à ma connaissance.
Au travail, elle est en conflit quasi-permanent avec ses collègues.
Et je sais que je ne peux pas lui servir de psy.
Merci pour vos conseils, qui me semblent tout à fait pertinents.
J'en tiendrai compte.
Merci.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 10 mois #623

  • Nunuche
  • Portrait de Nunuche
  • Hors ligne
  • Messages : 37
  • Remerciements reçus 8
Cela part certainement d'un bon sentiment mais je suis assez choquée par votre ton péremptoire Isa. Peut-être que vous vous laissez emporter par vos émotions face à Mari perdu qui semble ne plus avoir envie de se battre. En tout cas cela va de soi, personne sur ce forum n'est habilité à donner des conseils. En ce qui me concerne je suis très gênée par l'emploi du mot "maladie" concernant la boulimie. La personne boulimique n'a pas les outils pour communiquer avec elle-même et avec les autres d'une manière paisible mais, comme il est dit dans ce site, je ne pense pas qu'elle soit MALADE. Sinon la médecine saurant sans doute la GUÉRIR. Freud et Lacan se sont battus pour qu'on reconnaisse que tous les symptômes psychosomatiques sont un problème de langage et de "décharge" émotionnelle en quelque sorte. Si peut-être qu'elle venait peut-être voir le psy à reculons ou qu'elle lui a fait un numéro de "séduction" et que le psy s'est fait avoir par l'apparence de votre femme qui, comme toutes les boulimiques, semblent ne pas avoir de problème autre que la boulimie. La boulimie est encore le symptôme d'une personnalité mal connue, même des psys.
Toujours est-il que si votre femme souhaite un jour s'en sortir et fait une psychothérapie qui lui apprend à communiquer avec elle même et avec les autres, non seulement la boulimie partira mais elle pourra apprendre à mieux s'écouter elle-même et aussi à être attentive à mieux écouter les autres, mieux vous écouter vous et à bien communiquer, c'est à dire, encore une fois sereinement.
Tout ça est un peu fouillis, ce n'est pas un conseil c'est un fait. Relisez les article de ce site par exemple www.boulimie.fr/articles/boulimie-explic...ie-une-fuite-du-reel ou www.boulimie.fr/articles/troubles-de-la-...suis-je-qborderlineq ou encore sur la thérapie www.boulimie.fr/articles/sen-sortir/3-etapes-de-la-guerison
Si mes propos paraissent préremptoires c'est juste que je suis passionnée moi aussi. Je ne vous donne ici que des pistes pour être un peu moins perdu :-)
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 10 mois #624

Désolé du terme "maladie".
Remplacez le par "TCA" si cette forme vous va mieux.
Ou "faux-self", ou "moi anorexique".
Quant à ne plus avoir envie de se battre, je ne dirai pas ça.
J'ai essayé, sans succès. J'ai peut-être mal essayé.
Mais je ne vois pas d'issue possible à part une séparation tant qu'elle ne veut pas changer, ce qui est son droit le plus strict.
Sans prise de conscience de sa part, rien ne me semble possible.
Dernière édition: il y a 2 ans 10 mois par MariPerdu.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 5 mois #680

  • Arnaud
  • Portrait de Arnaud
  • Hors ligne
  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 5
Ben ... Moi c'est très tres ressemblant... 18 ans de vie commune, 3 enfants hypersensibles, (les parents aussi) BC d'agressivité de sa part, un gros déni pour moi depuis trop longtemps, des efforts de guérison (seule) stériles pour elle,une très grande peur de se soigner ( de remuer bc de moments forts pénibles), ex ex ... Jusqu'au ras le bol général ou je baisse les bras... Des repas décalés, 12 à 14 h de sommeil de fuite pour elle, du sport a l'exes, un mari qu'elle voit comme une nounou ou un puching ball, un isolement de la famille, renouvellement permanent des amis constatants nos difficultés de couple ou les siens de boulimie vomitive et anorexie....je lui ai proposé de consulter un spécialiste en offrant mon aide, .... Être présent, financer ... L'épauler ...rien n'y fera tant qu'elle ne l'aura pas décidée ...mes seules certitudes...j'en souffre, les enfants aussi... Et elle encore plus! On ne peut pas rendre heureuse un personne qui ne se l'autorise pas , au bout d'un moment l'amour et la tolérance ne suffisent plus ...on s'épuise ! ... Et se détache pour se préserver...
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: MariPerdu

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 5 mois #681

  • Arnaud
  • Portrait de Arnaud
  • Hors ligne
  • Messages : 8
  • Remerciements reçus 5
Tu as raison... Ca doit commencer par une prise de conscience ... Mais le plus dur sera encore de passer à l'acte de se soigner...bon courage... Tu n'es pas seul... J'ai bc essayé ...amélioré parfois momentanément ... Avant de toujours repartir sur des crises ...plus fortes... Sûrement vers l'inévitable ! Courage !
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: MariPerdu

Elle ne m'aime plus, elle divorce il y a 2 ans 5 mois #683

Je me retrouve pleinement dans ce que tu as écrit Arnaud.
Dans tout.
Ton message me montre que je ne suis pas seul à connaître tout ça.
Bon courage à toi.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
  • 2
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.212 secondes