Bienvenue, Invité
Nom d'utilisateur : Mot de passe : Se souvenir de moi
Bienvenue sur le forum boulimie.fr!
  • Page :
  • 1

SUJET : J'en peux plus

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #604

  • zazakiki2014
  • Portrait de zazakiki2014
  • Hors ligne
  • l'essentiel est invisible pour les yeux...
  • Messages : 1
bonjour à toute

je suis l'heureuse maman de deux princesses heureuse c'est vite dit je les aiment je suis heureuse de les avoir mais je souffre rien n'y fait par moment le calme revient un mois deux trois voir même un an quel bonheur de se croire enfin guéris et la boum c'est la chut ca recommence les crise toujours plus forte toujours plus longue.
J'ai 27 ans et 10 ans de combat entre anorexie et boulimie les premières crise sont apparu a l'age de 16 ans suite a un moment douloureux de ma vie (dont je ne veux pas parler ) et la ça a été la degringolade
et depuis ca va ca vient et j'en resors toujours aneantie.
La j'avais reussi l'exploit de tenir 15 mois sans crise une grossesse et un allaitement ou j'ai pris sur mi ou quand je sentais l angoisse la crise arriver je luttais pour ma cherie car tout ce que je mangeais elle le mangeais et pas question de lui faire du mal et la depuis que j'ai arrête de l'allaiter je recommence il faut dire que cet arret a coincider avec le décès de mon père et sans lui je me sent paumé c'est un manque que rien ne comble du coup tout recommence il est partie en mai et ca d'abord été boulimie sans vomir systématiquement.... et puis anorexie des jours de privation et la ce week end a force de privation j'ai craqué je me suis jetté sur a peu pres tout ce que j'ai trouvé de comestible pour mieux y vomir je me sent mal je m'en veux je me deteste de me goinfrer comme ca bon je sais que l'inverse n'est pas mieux et je ne supporte plus cette situation je voudrais m'en sortir pour mes puces pour ne pas leur donner cette image mais rien n'y fait
Voila je ne sais plus ce site est un peu ma boué pour trouver des conseil de l'aide une main tendue.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #606

  • deeper
  • Portrait de deeper
  • Hors ligne
  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 4
Bonjour Zazakiki2014 :)

Si je comprends bien, tous les progrès sur ta boulimie que tu as pu faire, tu les as fait toute seule?
As-tu envisagé de voir un psy? Cela pourrait te permettre de surmonter cet évènement douloureux qui t'a plongé dans la boulimie.
Les thérapies comportementales et les thérapies de groupe sont efficaces pour les tca.
Si cela pose des problèmes financiers, il existe des CMP où l'on peut consulter des psychologues gratuitement. Il y en a certainement un près de chez toi :)
Surtout, n'oublie pas que tenir 15 mois sans crise c'est super, et que ta rechute n'efface pas ce que tu as réussi auparavant.
Bon courage! :)
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #608

Je trouve ça vraiment maginifique que tu ais réussi à tenir pour préserver ta fille. Tu peux être fière de toi!
Cela sigifie que tu as un grand coeur et que tu vis dans l'amour. Et cela signifie aussi que tu es tout à fait capable de tenir plusieurs mois sans faire de crises. Tu es donc capable de t'en sortir :-)

Le truc, c'est que là tu as trouvé une très bonne motivation extérieure (ta fille) pour ne plus être dans la boulimie. Mais elle est finie. Maintenant, il va te falloir trouver une autre motivation aussi forte pour avoir envie de guérir. Demande-toi déjà POURQUOI tu veux guérir? Qu'est-ce qui te donne vraiment envie au fond de toi de guérir? Et ne parle que des raisons qui te concernent toi, et pas les autres.

Dans tous les cas, tu vas devoir faire un travail sur toi, sur ta confiance en toi, sur tes croyances, pour apprendre à t'aimer et à vivre d'abord pour toi. Tu peux trouver pas mal de conseils sur mon blog pour cela.

Et en effet, te faire aider pas une personne est important car tu ne pourras pas guérir toute seule sans soutien et sans être "dirigée".

En tout cas, courage et ne culpabilise pas, c'est tout à fait normal ce que tu vis :-)

Magali
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
Cet utilisateur a été remercié pour son message par: deeper

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #610

  • deeper
  • Portrait de deeper
  • Hors ligne
  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 4
Je reviens appuyer les propos de Magali car je les trouve particulièrement justes.
Il faut que tu désires sortir de la boulimie pour toi avant tout. Quand c'est pour soi-même qu'on veut arrêter de souffrir, cela devient possible. Quand c'est pour les autres, ce n'est pas durable...
Evidemment quand on souffre de boulimie, on n'a souvent pas assez d'estime de soi pour se rendre compte qu'on mérite de ne plus souffrir. C'est entre autre pour ça que voir un psy peut aider, car celui-ci peut aider à rectifier l'image qu'on a de soi-même.
Tu sais, vivre pour soi-même, ce n'est pas de l'égoïsme; c'est de l'amour-propre et ce n'est pas quelque chose de mal. ça ne veut pas dire qu'on ne prend plus en compte les autres, juste qu'on se respecte autant qu'on les respecte. :)
Je te renvoie à ce texte qui m'aide dans les moments où mon amour-propre vacille: peres-blancs.cef.fr/charlie_chaplin.htm

Encore une fois, bon courage. :)
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #612

  • Nunuche
  • Portrait de Nunuche
  • Hors ligne
  • Messages : 37
  • Remerciements reçus 8
"Demande-toi déjà POURQUOI tu veux guérir? Qu'est-ce qui te donne vraiment envie au fond de toi de guérir?"

Boulimie.fr ne peut pas laisser tenir ce genre de propos sans dire qu'ils sont totalement contraires à l'esprit de ce site pour lequel la boulimie n'est pas une maladie mais une béquille apaisante qui permet de ne pas tomber dans le chaos ou l'effondrement. Quand vous demandez Magali « demande toi pourquoi tu veux guérir, qu'est-ce qui te donne envie au fond de toi de guérir » vous parler comme le corps médical qui pense encore que la volonté et la réflexion peut intervenir dans la disparition de la boulimie.
Même si on se demandait ce que l'on veut vraiment on ne le serait pas nécessairement parce qu'on a un inconscient. Et si l'on se demandait si l'on a vraiment envie de guérir, ce serait une question stérile parce qu'on n'est pas vraiment malade : même si la boulimie occasionne parfois des dysfonctionnements pathologiques du corps elle n'est pas la maladie mais elle est la solution du traitement de l'angoisse qui lui est sous-jacente. Alors moi je dirais plutôt pour reprendre la formule de Magali en la changeant le tout petit peu : demande-toi si tu peux continuer à vivre comme ça, et si tu ne peux pas, si tu ne veux pas, alors va voir un psychothérapeute expérimenté qui a vraiment tous ces diplômes, qui de préférence à une formation psychanalytique aussi. seul un psy qui est une formation psychanalytique saura ne pas te demander si tu veux vraiment guérir (et donc ne s'attendra pas à ce que tu utilises ta volonté pour lutter contre son symptôme parce qu'il sait très bien que ça ne marche pas) et saura aussi ne pas te materner (pour te permettre d'apprendre à te materner toi-même)
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #613

  • deeper
  • Portrait de deeper
  • Hors ligne
  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 4
La volonté n'est certes pas une condition suffisante, mais elle est nécessaire.
Comment s'en sortir si on ne le veut pas pour soi et pas uniquement pour les autres?
Je pense que c'est ce que Magali voulait dire (c'est mon cas en tout cas).

Sinon, pour la question "maladie" ou pas...
Perso je pense que le mot ne convient pas car en effet: la boulimie est une béquille (ou alors il faudrait considérer toutes les addictions comme des maladies ce qui est délicat ,même si les tcas ne sont pas des addictions tout à fait comme les autres je pense. Bref). Néanmoins je trouve ce terme de maladie adéquat uniquement dans le sens où il traduit l'idée que ce n'est pas un choix mais bon, au final reste qu'il ne convient pas.

Je précise juste parce que je crois plutôt aller dans le sens du site en approuvant ce que dit Magali au final.
on peut bien dire qu'on "guérit" d'une addiction, ou d'un trouble du comportement, non?
Tout ça je le dis sans vouloir simplement jouer sur les mots hein. C'est un truc qui m'intéresse et auquel j'essaie vraiment de réfléchir.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #614

  • deeper
  • Portrait de deeper
  • Hors ligne
  • Messages : 26
  • Remerciements reçus 4
Désolée pour le double post mais en relisant je me suis rendue compte que nos points de vue diffèrent bel et bien vu que si je comprends bien votre idée est bien que la volonté n'entre PAS DU TOUT en compte.
Ok je comprends...
bon vais pas développer ça serait super long ! Vais continuer à y cogiter.^^
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

J'en peux plus il y a 2 ans 8 mois #615

  • Nunuche
  • Portrait de Nunuche
  • Hors ligne
  • Messages : 37
  • Remerciements reçus 8
D'une certaine façon oui, la volonté ne marche que pour servir la motivation. Et on n'est pas très motivé pour se débarrasser de la boulimie parce qu'elle a une fonction très apaisante.
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.

J'en peux plus il y a 2 ans 7 mois #627

  • doune
  • Portrait de doune
  • Hors ligne
  • Messages : 10
  • Remerciements reçus 2
salut zazakiki2014,

j'ai 33ans et déjà plus de 15 ans de boulimie avec vomissements derrière moi..
2 choses m'ont beaucoup aidée à aller mieux, même si les crises sont encore trop présentes aujourd'hui :
la 1ère chose, c'est assez surprenant au début, mais c'est essayer de ne plus s'en vouloir de faire des crises (on a pas "choisi" ce comportement destructeur!), et surtout arrêter de vouloir à tout prix lutter contre les crises, "accepter" d'en faire si on en a vraiment besoin, car pour ma part j'ai compris qu'elles sont aussi une soupape presque vitale par moments, et cache un vide et une souffrance sinon insupportable.
la seconde chose qui m'a fait beaucoup avancer, c'est commencer à affirmer ma personnalité et apprendre à me connaitre moi même, oser aller vers les autres en n'essayant plus de plaire à tout prix, et devenir peu à peu une amie pour soi, au lieu d'une ennemie!
Ca peut peut être paraitre un peu facile à dire, et sembler éloigné des préoccupations qui te rongent en ce moment, mais je pense sincèrement que ça peut t'aider un peu.
je t'envoie plein de courage et serai heureuse de te retrouver bientôt sur le forum
ps: moi je n'ai pas encore d'enfants (j'aimerais bcp bientôt), tu peux déjà être très fière d'avoir eu tes deux princesses malgré toutes les difficultés que tu traverses!j
L'administrateur à désactivé l'accès en écriture pour le public.
  • Page :
  • 1
Modérateurs: Nunuche, Cécile A.
Temps de génération de la page : 0.261 secondes