Je suis inquiet pour sa santé.

Concernant les personnes boulimiques. Certaines complications sont liées aux boulimies par elles-mêmes: rupture oesophagienne ou gastrique (par absorption massive d’aliments), d'autres sont liées aux vomissements ou à leur conséquences: oesophagite, troubles cardio-vasculaires graves (liés au manque de potassium..), problèmes dentaire (là encore les conseils d’un dentiste peuvent éviter que les dents ne se détériorent.

Les médecins prescrivent d'arrêter les boulimies et les vomissements. Néanmoins, les traitements de la boulimie tels que préconisés sur le site portent leurs fruits en moyenne en deux à trois ans, si pendant ce temps, la personne fait sérieusement surveiller son état de santé par un médecin, celui-ci pourra supplémenter, par des apports extérieurs, les carences éventuelles auxquels exposent les vomissement (ou les jeûnes).

Non seulement ainsi la personne ne courra aucun risque mais elle échappera à la pression que lui apporteraient les tentatives de contrôle des boulimies. Elle échappera aussi aux conséquences très déprimantes de la prise de poids lorsque celle-ci n'est pas contrôlée par les vomissements.

Bien sûr, si ses vomissements lui font perdre beaucoup de poids, elle a besoin parfois d’une hospitalisation pour se ressourcer sur le plan de la santé, car dans ce cas les complications sont les mêmes que pour les anorexiques.

Concernant les personnes anorexiques. L’anorexie peut provoquer à long terme des problèmes de croissance osseuse ainsi qu’une ostéoporose précoce. Les carences nutritionnelles, évanouissement, perte d’équilibre et hypoglycémie sont courants. D’autres conséquences peuvent exister : pilosité excessive, déshydratation de la peau, cheveux et ongles fragiles et cassants, sensibilité aux températures ambiantes. La fonte musculaire engendre aussi un rétrécissement de tous les organes constitués de tissu musculaire (risque d’insuffisance cardiaque élevé).

Pour davanage de précisions, consultez la rubrique Questions médicales du site.