Le regard de la psychologie sur la boulimie anorexie

Écrit par . Publié dans Est-elle boulimique? anorexique?

1 1 1 1 1 3.7 Stars / 6 Ratings

La définition de la psychologie—psychanalytique et humaniste, (le psychologue n'est pas médecin mais a fait lui aussi 7 ans d'études universitaires et, dans le cas où il est aussi psychothérapeute, une formation personnelle (développement personnel sous la forme d'une "analyse" ou d'une psychothérapie) va au-delà de l'aspect comportemental. Le trouble du comportement alimentaire est secondaire et cache un malaise plus profond qui se matérialise par :

- Une obsession de la nourriture quasi constante (et c’est affreux d’être prisonnier d’une obsession) (cf. animation)

- Un sentiment de décalage avec soi et avec les autres (même quand on a tout pour être heureux). « J’avais l’impression d’être une mouche dans un verre » dit une jeune femme boulimique (cf. vidéo extrait n°12 du documentaire « Boulimie et Thérapie »)

- Une hypersensibilité relationnelle quasi constante qui se traduit par de la violence contre soi ou contre l’autre et/ou un repliement sur soi…

Les étiquettes «boulimique» «anorexique», «hyperphagique» n’ont alors pas beaucoup d’importance et le traitement qui devra s’en suivre (même s’il peut et doit parfois doit se compléter par une approche pharmacologique) ne pourra pas simplement s’appuyer sur la volonté du sujet. Même si votre proche réussit à contrôler son comportement alimentaire, elle (ou il) n’obtiendra qu’une réussite à court terme (parfois très utile d’ailleurs pour faire une pause santé, reprendre du poids par exemple, ou ne plus être toute la journée en train de se gaver).

Mais le contrôle ne dure qu’un temps et même quand votre proche tient bon elle continue à vivre avec son obsession alimentaire … avec toute l’irritabilité que cela suppose, le repliement sur soi, et les difficultés relationnelles. (Vous pouvez consulter l’article de mai 2004 « Suis-je hyperphage, boulimique ou anorexique ?») et vous reporter aussi aux rubriques "d'où ça vient" et "que faire" où nous vous proposons des pistes pour alléger la vie de famille.

Partagez l'article sur:

FacebookTwitter